ROBERT : généalogie, Tours Nantes

ROBERT

Etymologie : Prénom trouvant sa filiation dans la langue germanique « Hrod-berth » Gloire et brillant ou illustre.  Une référence aussi à saint Robert mort en 1110 et qui participa à la fondation de l’ordre cistercien. Ce prénom était très répandu dans les premiers siècles.

Lieu :  Tours, Amboise, Nantes,

Notes : Famille qui évolue dans le milieu du textile, passementiers, teinturiers, marchands de draps de soie. La branche qui s’installa à Nantes au XVIIIème siècle s’allie à la bourgeoisie nantaise, avec notamment les CANTIN, et DEMANGEAT.

Les liens avec des familles tourangelles ayant leurs intérêts également à Nantes sont également à souligner, (DAVEAU, BODICHON)

Généalogie en cours de constitution

 Sources : Archives municipales de Tours, d’Amboise, Nantes. Registres paroissiaux.

Avertissements :

L’orthographe des noms de personnes et de lieux peuvent varier selon les retranscriptions des prêtres, ou clercs, notaires, tabellions, avec des variantes locales, accents, phonétiques, maîtrise de l’écritures.

Il est à rappeler que l’orthographe reste très libre jusqu’au XVIIIème siècle voire début du XIXème.

*

***

1) Mathurin ROBERT, décédé avant 1648 et Olive GROSSET, décédée avant juillet 1659, d’où :

  1. Magdeleine, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 23 aout 1625, parrain, Jean GUYETTE, Maître tonnelier de la paroisse de Saint Ouen, et marraine, Magdeleine OGER, femme de Jean MENARD, avec le soussigné Michel LENCOCHER.
  2. Mathurin, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 3 avril 1627, parrain, Christophe ROY, et marraine, Magdeleine BESNIER, tous signent.
  3. Mathurin qui suit en 2a
  4. François, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 6 février 1631, parrain, François MENARD, et marraine, Magdeleine SOREAU, qui signent.
  5. Marie, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 5 mai 1636, parrain, Pierre DELALANDE, qui signe, et marraine, Marie ROBERT.
  6. Richard qui suit en 2b

2b) Mathurin ROBERT, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 3 mai 1629, parrain, Victor TAPIE, et marraine, Françoise MESNARD, le père signe. Il épouse en Saint Symphorien de Tours le 27 janvier 1648 Marié HUDÉ, fille d’André HUDÉ, et de Symphorienne AUBERT. Sur l’acte Mathurin ROBERT signe.

D’où :

  1. Symphorienne, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 16 mars 1649, parrain, Mathurin ROBERT, et marraine, Symphorienne AUBERT.
  2. Martine, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 21 mars 1650, parrain, le Sieur François BERTHELOT, marchand de la paroisse de Saint Pierre, et marraine, Martine ROCHERON, femme du Sieur Richard BODAR, qui signe avec le père.
  3. Mathurin, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 24 juin 1653, parrain, Léonard BLONDEAU, et marraine, Marie ROBERT.
  4. Mathurin, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 30 aout 1657, parrain, Mathurin LE CLERC, et marraine, Françoise REVERDY.
  5. Martine, épouse en Saint Symphorien de Tours le 21 juin 1677, Jean LAFOY, fille de défunt Jean LAFOY et de Jeanne DURAN. Le mariage est célébré en présence, du côté de l’époux, Christophe BESNARD, et Isaac DU PERRAY, du côté de l’épouse, ses pères et mères, Richard ROBERT, son oncle paternel, Gilles HUDÉ, oncle maternel, tous signent.
  6. Marie, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 12 juillet 1659, parrain, Richard ROBERT, et marraine, Marie DELALANDE, qui signe. Elle épouse en Saint Symphorien de Tours le 7 septembre 1683, Laurent BRUERE, fils de défunt Laurent BRUERE, et de défunte Perrine PINEAU. Le mariage est célébré en présence de Charles BRUERE, Maître ouvrier en soie, cousin remué de germain, de la paroisse de Saint Pierre des Corps, Jean BRUERE, Maître ouvrier en soie, de la paroisse de Saint Pierre du Boile, cousin remué de germain de l’épouse, tous signent avec Luc MAUCLERC, Jean LE BEAU, F. BEGUIN.
  7. Jacques, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 4 septembre 1662, parrain, Jacob LETORD, et marraine, Perrine BACHELOT, qui signent.

***

2b) Richard ROBERT, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 16 juillet 1640, parrain, Richard BODEREAU, et marraine, Martin GOUAULT, qui signe. Il épouse le 26 juillet 1659 en Saint Symphorien, Jacquine ROMAIN, fille de défunt François ROMAIN, et de défunte Marie LARIAU. Le mariage est célébré en présence du père du marié, qui signe,  Louis ROMAIN, curateur, qui signe également.

Richard ROBERT est inhumé en Saint Symphorien de Tours le 12 octobre 1677

D’où :

  1. Mathurin, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 4 janvier 1661, parrain, Mathurin ROBERT, qui signe, et marraine, Catherine ROUCHAN.
  2. Anne, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 10 septembre 1663, parrain, Martin DUCHAMPS, et marraine, Jacquine HUDÉ.
  3. Françoise, inhumée en Saint Symphorien de Tours le 13 novembre 1674.
  4. Louise, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 6 juillet 1670, parrain, André MARION, et marraine, Louise ROBERT. Elle sera inhumée en Saint Symphorien de Tours le 28 avril 1683.
  5. François qui suit en 3b

3b) François ROBERT épouse en premières noces  en Saint Symphorien de Tours le 22 octobre 1685, Renée MAUNY, née vers 1665, fille de feu Jean MAUNY et de Nicole BAUVILAIN. Le mariage est célébré en présence de Jacquine ROMAIN, mère de l’époux, et Mathurin ROBERT, oncle, ainsi que Nicole BAUVILAIN, mère, avec les soussignés Luc MAUCLERC, L. GUYET.

Renée MAUNY sera inhumée en Saint Symphorien de Tours le 7 mars 700.

Veuf il se remarie  en Saint Vincent de Tours le 3 mai 1700 avec Ursule DROULLIN, fille de Jacques DROULLIN, Maître tailleur d’habits, demeurant à Loches, paroisse de Saint Ouen, et de défunte Renée BOLLERGER. Le mariage est célébré en présence de François LEDIT, Maître cordonnier, , Philippe MUSNIER, Maître cordonnier, de la paroisse de Saint Symphorien,  de Aubin Robert COUSTIER, de la paroisse de Saint Symphorien, Mathurin ROBERT, Pierre André DARDA, Gabriel DARDA.

Il se mariera une troisième fois le 25 juin 1701 en Saint Denis de Tours,  avec Marguerite LUBIN, fille de feu Jacques LUBIN, et de feue Marguerite ROGETEAU. Lors de ce mariage étaient présents : Laurent BRUERE, Maître passementier, Pierre VOULGER, ouvrier en soie, cousin germain de l’époux, Pierre LUBIN, ouvrier en soie, frère de la mariée, Jean DROUIN, ouvrier en soie, Noël GALBRUN, ouvrier en soie, cousins germains. Signatures : Pierre LUBIN, et Jacques JOUYÉ.

Dame Marguerite LUBIN décède à l’âge de 66 ans et sera inhumée en Saint Symphorien de Tours le 17 juin 1739.

D’où du premier mariage :

  1. Mathurin, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 19 juin 1687, parrain, Mathurin ROBERT, et marraine, Jacquine ROMAIN.
  2. François, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 27 février 1690, parrain, Monsieur Christophe BERNARD, et marraine, Delle Marie MAUNY. Il sera inhumé en Saint Symphorien de Tours le 24 novembre 1700.
  3. Renée, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 10 février 1694, parrain, Maître Pierre FERRAND, et marraine, Marie DAUSSERRE, qui signent.
  4. Louis, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 18 février 1697, parrain, Louis OCHER, et marraine, Magdeleine BENOIST.
  5. Joseph, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 6 mars 1698, parrain, Jacques DESCOMBES, qui signent, et marraine, Claude PAICHE, qui signe.
  6. Renée, inhumée le 20 septembre 1698 en Saint Symphorien de Tours.

D’où du troisième mariage :

  1. François qui suit en 4b

4b) Sieur François ROBERT, marchand passementier, épouse en Saint Symphorien de Tours le 23 septembre 1720 Magdeleine GIRARD, fille de défunt Sieur François GIRARD, Maître entrepreneur, et de Simone BOUCHET. Le mariage est célébré en présence des soussignés, A. HULLIN, Michel BOUTIER, Marie HULLIN, Jean MOUSSARD. D’où :

  1. Magdeleine, baptisée le 7 juin 1722 en Saint Symphorien de Tours, parrain, François ROBERT, Maître passementier, et marraine, Simone BOUCHET, veuve du Sieur François GIRARD. Elle sera inhumée le 26 octobre 1722.
  2. François, né et inhumé le 6 mars 1724 en Saint Symphorien de Tours.
  3. Un enfant, né et baptisé par la sage-femme, et inhumé le même jour le 13 décembre 1724.
  4. François qui suit en 5b

5b) Sieur François ROBERT, Maître passementier, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 26 janvier 1729, parrain, le Sieur André HULLIN, Maître entrepreneur, et marraine, Dame Marguerite LUBIN, femme du Sieur François ROBERT, Maître passementier. Il  épouse en Notre Dame La Riche de Tours le 14 janvier 1755, Dame Catherine CHEDEREAU, fille de défunt Sieur Jean CHEDEREAU, et de défunte Jeanne PINEAU. Le mariage est célébré en présence du père du marié, de Dame Simone GIRARD, veuve du Sieur André HULLIN, sa tante, Delle Marie GIRARD, sa tante, les Sieurs André, Michel, François HULLIN, cousins germains, et du côté de l’épouse, Maurice CHEDEREAU, son frère. Tous signent avec Renée CHEDEREAU femme DAVEAU, CHEDEREAU, curé de Beaumont, et Laurent CHEDEREAU.

Catherine CHEDEREAU est décédée le 23 novembre 1787, et inhumée le lendemain en Saint Pierre Le Puellier, en présence de Monsieur Maurice CHEDEREAU, son frère, et Jean CHEDEREAU, vicaire de Saint Pierre des Corps, son neveu, tous signent

François ROBERT décède le 6 germinal an IV (26 mars 1796) à 3 heures du soir à Tours section du Chardonnet. La déclaration de décès est faite par Jacques GREY, marchand, son gendre, domicilié au même lieu, et Louis BONTÉ, imprimeur demeurant section de l’Arsenal.

D’où :

  1. Henry Pierre qui suit en 6b
  2. Maurice, né le 25 janvier 1762 et baptisé le lendemain en Saint Pierre Le Puellier, parrain, le Sieur François Maurice CHEDEREAU, Maître teinturier en fil, et marraine, Delle Marie Marguerite HULLIN, épouse du Sieur Louis HUBERT, marchand, tous signent.
  3. Catherine, née le 12 aout 1763, et baptisée en Saint Pierre Le Puellier, parrain, le Sieur Louis HUBERT, marchand de cette paroisse et marraine, Delle Elisabeth CHEDEREAU, fille majeure et tante de l’enfant, tous signent.
  4. Catherine, baptisée en Saint Pierre Le Puellier le 4 septembre 1764, parrain, le Sieur François Maurice CHEDEREAU, marchand fabricant de la paroisse de Saint Pierre de Boile, et marraine, Dame Marie Françoise DAVEAU, épouse du sieur Philippe CHEDEREAU, marchand poêlier de la paroisse de ND La Riche de Tours. Elle sera inhumée le 28 aout 1777, en présence du Sieur François ROBERT, clerc tonsuré, son frère, Jean Baptiste CHEDEREAU, clerc tonsuré, son cousin germain de la paroisse de ND La Riche à Tours.
  5. Marie Rosalie, baptisée le 14 septembre 1767 en Saint Pierre Le Puellier, parrain, le Sieur Laurent CHEDEREAU, bourgeois de la paroisse de Saint Pierre de Boile de Tours, et marraine, Delle Marie CHEDEREAU, fille du Sieur Jean CHEDEREAU, marchand poëlier, cousine de l’enfant de la paroisse de Saint Pierre de Boile. Elle épousera en Saint Clément Saint Martin de Tours le 10 juillet 1792, Jacques Armand GREY, fils de feu Gabriel GREY, et de Jeanne GUERIN. Le mariage est contracté en présence de René GRANGEARD, beau-père de l’époux, Louis BONTÉ, son cousin, de la paroisse de Saint Gatien, Françoise GUERIN, Pierre BOUDORIOU, ses cousins, et du côté de l’épouse, Henry ROBERT, son frère, négociant à Nantes, et Laurent CHEDEREAU, son oncle, et autres parents, tous signent. Postérité GREY
  6. Jean Baptiste, baptisé à la maison par la sage-femme, puis en Saint Pierre Le Puellier de Tours, le 25 février 1769, parrain, François ROBERT, frère du baptisé, et marraine, Delle Anne DAVEAU, fille de feu Sieur Alain DAVEAU, marchand fabricant.
  7. Renée Cécile, née et baptisée le 1er avril 1770 en Saint Pierre Le Puellier de Tours, parrain, Henry ROBERT, frère, et marraine, Delle Renée DAVEAU, fille majeure. Elle sera inhumée en dans le préau Saint Pierre Le Puellier de Tours le 3 novembre 1777, en présence de Jean ROBINEAU, marguillier.

 

6b) Henry Pierre ROBERT, marchand de draps se soie puis propriétaire, né et baptisé en Saint Pierre de Boile à Tours le 21 mai 1758, parrain,  Monsieur CHEDEREAU avec la permission de Monsieur de La PRUNADE, vicaire général du diocèse, et marraine, Perrine TEXIER, femme CHEDEREAU. Tous signent avec CHEDEREAU, aumônier des Dames chanoinesse de Luynes, femme CHEDEREAU et François ROBERT. Il s’installe en la paroisse de Saint Pierre Le Puellier et celle de Saint Paul à Orléans et également rue de la Casserie à Nantes. Il épouse en Sainte Croix de  Nantes, le 11 mai 1782 Delle Magdeleine BILLARD, fille de Florentin BILLARD, marchand fabricant et de Magdeleine CHAMBELLAN, native de la paroisse de Saint Denis d’Amboise, diocèse de Tours. Le mariage est célébré en présence de Joseph DAVEAU, cousin germain du marié, Florentin BILLARD, frère de l’épouse, Jean Pierre HALLAY, avocat en Parlement et subdélégué du lieutenant, Jean CANTIN. Tous signent avec Julie GENNETAY.

Ils résideront rue de la Casserie puis par la suite rue Dauphine à Nantes.

A Nantes Henry Pierre ROBERT retrouve des CHEDEREAU, installés pour leurs affaires, où se trouvaient d’ailleurs de nombreux tourangeaux.

Henry Pierre ROBERT, est décédé le 14 février 1828 à midi en son domicile rue Dauphine à Nantes (5ème Canton) selon les déclarations de Monsieur François DEMANGEAT, rentier, 24 ans, demeurant rue Crébillon, et Julien Clément SOREL, chef de bureau, 65 ans demeurant au Boulevard.

Magdeleine BILLARD, est décédée à 10 heures du matin le 18 septembre 1832, rue de Penthièvre à Nantes (5ème canton). La déclaration a été faite par le Sieur Julien Clément SORET, commis, 70 ans, demeurant au Boulevard, et par Pierre Marie MOIDON, commis, âgé de 38 ans, demeurant rue de Gigant.

  1. Alexis Laurent, né rue de La Casserie le 11 aout 1786, et baptisé le même jour à Saint Nicolas de Nantes, parrain, Laurent BILLARD, oncle de l’enfant à la mode de Bretagne, et marraine, Dame Anne DAVAUD, épouse du Sieur Charles TROCHON, tante à la mode de Bretagne. Tous signent.
  2. Ambroise Prosper, né le 17 novembre 1787 rue de La Casserie, et baptisé en Saint Nicolas de Nantes le lendemain, parrain, Monsieur Ambroise BILLARD, cousin germain, et marraine, Delle Anne BILLARD, cousine germaine de l’enfant, tous signent avec Marie KEREVER, DESTOUR.
  3. Henri Florentin, propriétaire, décède à Nantes en sa demeure au 11 rue Mondésir le 27 mai 1857 (6ème canton), selon la déclaration de François Louis VALLÉE, commis, âgé de 27 ans, demeurant à Nantes, et Jean Bernard SALOMON, cirier, 38 ans demeurant place Saint Nicolas.
  4. François de Paul Alexis qui suit en 7b
  5. Magdeleine Anne, née le 12 aout 1792 à Nantes, épouse à Nantes le mardi 11 mai 1813 à midi le Sieur Jean Louis DEMANGEAT, directeur des Fonderies d’Indret, né le 24 octobre 1781 à Bonhomme (Haut Rhin), demeurant à Basse Indre, fils de feu Sieur Jean Georges DEMANGEAT, et de feue Dame Marie Jeanne FLOTTAT. Les témoins du mariage furent : le Sieur Jean Georges DEMANGEAT, propriétaire, François DEMANGEAT, entrepreneur des Fonderies d’Indret, frères de l’époux, François de Paul Alexis ROBERT et Florentin Henri ROBERT, marchand de draps de soie, frères, le 1er demeurant à Nantes et le second à Basse Indre. Ils résideront Rue Dauphine à Nantes  (5ème canton).

Magdeleine Anne ROBERT décède le 17 mars 1879 en sa demeure au 6 rue Racine à Nantes (5ème canton), l’enregistrement à l’état civil est réalisé en présence de Guillaume Ange GENEVOIS, propriétaire, 32 ans, demeurant rue Saint Léonard, petit-fils de la défunte, et Joseph PEROCHAUD, cirier, 50 ans, demeurant rue de La Fosse. (Postérité DEMANGEAT)

D’où :

  1. Eugène DEMANGEAT, né le 3 mars 1818 à 6 heures du soir, déclaration faite le lendemain en présence du Sieur Pierre Henry ROBERT, propriétaire, et Henry Florentin ROBERT, rentier. Il suivra L’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts. Il sera élève de Jean Jacques Marie HUVé, de Jean Nicolas HUYOT et de Louis Hippolyte LEBAS. Classé 3ème au grand prix avec une mention honorable en 1844. Candidat au grand prix de Rome en 1847. Il sera le concepteur des Chais, bureau, et des ateliers de la distillerie MARTELL à Cognac en 1850. A conçu les façades de la place Saint Pierre en 1868, et du Château de Cressé à Bourg Charente en 1875.

  1. Caroline, née le 28 frimaire an V à Nantes 5ème canton à midi, étaient présents lors de l’enregistrement de l’acte, Florentin BILLARD, rentier, âgé de 60 ans, oncle maternel demeurant à Nantes , et Françoise MARSA, femme GION, sage-femme, 51 ans, demeurant section de la Halle, rue Crébillon. Elle épouse à Nantes le 21 février 1821 (6ème canton) Monsieur Emile CANTIN, docteur en médecine, fils de Monsieur Jean CANTIN, docteur en médecine et de Dame Adélaïde CHAUROY, demeurant rue Bertrand MOLLEVILE, à Nantes (5ème canton). Le mariage est enregistré en présence de Monsieur Jean Louis DEMANGEAT, Aimé René PERREAU, beau-frère du futur, Henry Florentin ROBERT, François de Paul Alexis ROBERT, frères, tous les 4 propriétaires.
    1. Un document nous précise que dans un extrait de lettre de Monsieur CATHELINEAU, fils  de Nantes à un de ces amis de Rennes qu’il précise qu’il était « aux noces de Delle ROBERT, avec Mr CANTIN, jeune, médecin, au préjudice dit-on du petit cousin qui est maintenant commis marchand de draps chez Monsieur JOYAUX, et qui comptait sur sa cousine ».
    2. Caroline ROBERT décède le 14 juillet 1867 entre 7 et 8 heures du matin rue de Bréa, selon les déclarations de René Emile Antoine ETIENNE, raffineur, âgé de 42 ans, demeurant rue de Bréa, gendre et Eugène Victor TRANCHEVENT, négociant, âgé de 36 ans, demeurant rue Suffren, neveu par alliance.              (Postérité CANTIN).

7b) François de Paul Alexis ROBERT, rentier, né le 20 avril 1790 à Nantes, épouse à Nantes le 5 juin 1813 (Nantes 5ème et 6ème canton), Delle Ursule Anne DEMANGEAT, rentière, née le 7 avril 1795 à Indret, fille du Sieur François DEMANGEAT, entrepreneur des Fonderies Impériales d’Indret, et de Dame Ursule Anne ALLARD. Le mariage est enregistré en présence du Sieur Jean ALLARD, substitut du Procureur Impérial, cousin germain de la mariée, d’Henry ROBERT, marchand de draps de soie, frère, demeurant à Nantes, Jean de Dieu CHARRIER MARTINIERE, prêtre, cousin de l’époux.

François de Paul ROBERT est décédé le 15 février 1869 à 7 heures et demie du soir en son domicile (Nantes 1er canton). Les comparants sont Adolphe DEMANGEAT, propriétaire et maire de la commune des Landes Génusson, en Vendée, 62 ans, beau-frère du défunt, et Edouard Jean Pierre MONGIN, propriétaire et maire de la commune d’Héric, gendre.

D’où :

  1. Ursule, née à Nantes le 16 juillet 1814, déclarée le lendemain à l’état civil de Nantes (5ème et 6ème canton), en présence de Messieurs Pierre Henri ROBERT, propriétaire demeurant rue de La Casserie, et Georges DEMANGEAT, propriétaire, demeurant rue de Rennes. Elle épouse à Nantes le 4 janvier 1836 (Nantes 1er et 2ème canton), Edouard Jean MONGIN, propriétaire, né le 13 juillet 1810 à Rezé Lès Nantes, fils de Denis MONGIN, propriétaire, et de Dame Perrine Etiennette LERAY, épouse en secondes noces de Monsieur MOREAU. Le mariage est contracté en présence de Messieurs Jean Louis MONGIN, propriétaire, agé de 76 ans, oncle de l’époux demeurant à Saumur, Julien Eugène LERAY, propriétaire, 44 ans, oncle demeurant rue (Rennes ?), Henri Florentin ROBERT, propriétaire, agé de 52 ans, demeurant rue Jean Jacques, oncle, tous signent.
  2. Edouard Jean Pierre MONGIN, est décédé à Héric en sa maison de La Grande Noé le 29 juillet 1888 à 3 heures et demie du matin. La déclaration a été faite par Julien LERAY, 29 ans, laboureur, domicilié au Pâtit Vert, à Héric, et Pierre LEFORT, 32 ans, garde champêtre, domicilié au Champain à Héric.
  3. Ursule ROBERT est décédée le 2 septembre 1898 à 10 heures du matin à Héric, selon la déclaration de Julien LERAY, 39 ans, journalier, et Henri ERRAU, 45 ans, laboureur, domicilié à La Grande Noé à Héric.

D’où :

  1. Juliette MONGIN, née le 25 octobre 1838, et déclaration à l’état civil le 27 suivant en présence de Monsieur François LECHAT-BABIN, principal clerc de notaire, 26 ans, demeurant rue Boileau, et Alphonse Frédéric SIMONOT, ancien notaire, agé de 34 ans, demeurant rue de Vertais. Elle épouse à Nantes (5ème canton) le 11 novembre 1861 Alfred DAMOURETTE, propriétaire, né le 8 octobre 1830 à Nantes, fils d’Alexandre DAMOURETTE, commissaire-priseur, et de Dame Arsène BAUDAIN, demeurant rue Saint Laurent. Un contrat de mariage a été établi chez Maître NIDELET et E. RIOM. Les témoins du mariage furent, Pierre DAMOURETTE, 65 ans, commissaire-priseur, demeurant rue de l’Archevêché, oncle, Eugène DAMOURETTE, commis négociant, 21 ans, demeurant rue Saint Laurent, frère, Louis Stanislas Xavier Désiré MONGIN, général de brigade, commandeur de la Légion d’Honneur, 47 ans, demeurant à Laon, Aisne, cousin de l’époux, Edouard ROBERT, propriétaire, 32 ans, oncle. (Postérité DAMOURETTE)

 

 

************************

AUTRES RELEVES

1) Aubin ROBERT et Marie MENARD, d’où :

  1. Aubin, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 19 février 1696, parrain, Maître Jacques DAUSSERRE, Maître boulanger, et marraine, Madeleine RÉ, veuve de Michel ROBERT. Il sera inhumé le 24 février suivant.
  2. Aubin Joseph qui suit en 2
  3. Louis, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 27 septembre 1698, parrain, Louis MENARD, et marraine, Anne HERVEU.

2) Aubin Joseph ROBERT , baptisé en Saint Symphorien de Tours le 11 janvier 1697, parrain, Joseph ROY, et marraine Antoinette TRAIVAILLARD. Il épouse Martine DEBROU, d’où :

  1. Marie Renée née vers 1723, et est inhumée en Saint Symphorien de Tours.

***

François ROBERT, né vers 1669, est décédé le 13 novembre 1691, et inhumé en Saint Symphorien de Tours. Il avait épousé Françoise BERNIER.

***

1) Jean ROBERT, Maître tourneur et Marie CHAUVIGNY, décédée avant 1757, d’où :

  1. Pierre qui suit en 2a
  2. René qui suit en 2b
  3. Louis

2a) Pierre ROBERT, Maître tourneur, né vers 1729, épouse en Notre Dame La Riche de Tours le 3 janvier 1755, Renée GAULTIER, fille de défunt François GAULTIER, Maître chapelier, et de Renée BROSSARD, en présence du père du marié, Louis, René, Guillaume, Martin, Martin BERGER et Françoise ROBERT, son épouse, Jean ROZIE, et Marguerite ROBERT, son épouse, frères et beaux-frères, Renée BROSSARD, veuve GAULTIER, mère, Guillaume GAULTIER, cousin germain, curateur de la future, Charles BROSSARD, Renée GAULTIER, son épouse, oncle, Marie Anne GAULTIER, tous signent.

2b) René ROBERT, Maître tourneur, né vers 1735, épouse en Notre Dame La Riche de Tours le 30 janvier 1757, Marguerite BINVAULT, née vers 1732, fille d’Etienne BINVAULT, Maître tourneur, et d’Anne BERNARD, originaire de la paroisse et de celle d’Amboise de droit à cause de ses parents. Le mariage est célébré en présence du Sieur Jean ROBERT, père, Etienne BINVAULT, et Anne BERNARD, père et mère, Louis ROBERT, Maître tourneur, de cette paroisse, Pierre ROBERT, Maître  tourneur de la paroisse de Saint Denis, frères, Bastien BERGER, Maître ouvrier en soie, beau-frère de la mariée, de la paroisse, de Barthélémy BOUTIER, tonnelier, de la paroisse de Montlouis, cousin de germain de la mariée, Marie BINVAULT, de la paroisse de Saint Denis d’Amboise, tous signent avec Marie VAUVERT, femme ROBERT, Marie ROCHER. D’où :

  1. Marguerite Catherine, née le 25 novembre 1757 en Notre Dame La Riche de Tours, parrain, Louis ROBERT, et marraine, Françoise ROBERT, tous signent.

****

C. ROBERT et Jehanne TURPIN, d’où :

  1. Charles, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 17 décembre 1604, parrain Charles SALLIER, Maître Sargetier, et marraine, Marie MORICETTE, femme de Pierre MERRI.

****

1) Charles ROBERT et Geneviève GASNIER, tous les deux décédés avant 1667, d’où :

  1. Claude qui suit en 2
  2. Pierre, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 12 avril 1638, parrain, Pierre TIMONEAU, et marraine, honnête fille Marie BESNIER.
  3. Charles, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 25 octobre 1638, parrain, Olivier CHEREAU, fils d’honorable homme Olivier CHEREAU, et marraine, Julienne CHOISNARD, fille de Jean CHOISNARD, qui signe avec Charles ROBERT.
  4. Michelle, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 6 avril 1642, parrain, Pierre GASNIER, et marraine, Michelle BREHIONNE, femme de Jean GENOST.

2) Claude ROBERT, épouse en Saint Symphorien de Tours le 14 février 1667 Marie DROUET, fille de Pierre DROUET et de Gilette PROUSTEAU. Le mariage est célébré en présence de Pierre ROBERT, frère, Martin COSSON, beau-frère, Pierre DROUET, Gilette PROUSTEAU, Pierre DROUET, frère, Pierre LE BOST, beau-frère.

****

Sieur Charles ROBERT et Jeanne LE MAÎTRE, d’où :

  1. Marie, épouse en Saint Pierre Le Puellier le 12 juin 1720, Jean PRÊTRE, fils du Sieur François PRÊTRE, huissier royal, et de défunte Delle Jeanne MAYNARD, de la paroisse de Saint Vincent de Tours. Le mariage est célébré en présence du père de l’époux, Bonaventure et Louise PRÊTRE, sœurs de l’époux, Jean LE MAÎTRE, oncle de l’épouse , le Sieur André LE MAÎTRE, son cousin germain, tous signent avec Marie BOURGALE, Jeanne ROBERT, DELANOUE, OUTELIER, GERBER.

****

1) Charles ROBERT, Maître cordonnier et Marthe COURTAILLÉ, de la paroisse de Saint Etienne de Tours, d’où :

  1. Charles qui suit en 2
  2. Jean
  3. Louis

2) Charles ROBERT, Maître cordonnier, épouse le 3 février 1733 en Saint Pierre du Boile de Tours, Marguerite RIDEAU, fille majeure de feu André RIDEAU, bourgeois de cette ville et de feue Anne BAUDEL. Le mariage est célébré en présence du père du marié, Jean ROBERT, Louis ROBERT, ses frères, René BAUDRY, son oncle curateur.

Veuf, il se remarie avec Marie Anne DESACHES, fille de feu Noël DESACHES, et d’Anne TABAREAU. Le mariage est célébré en présence de Charles ROBERT, Marthe COURTAILLÉ, père et mère, Antoine TRIPEAU, cousin germain, François MARTIN, et du côté de l’épouse, Magdeleine DESACHES, Jeanne DESACHES, ses sœurs, François PAULMIER, Marie Anne CHAMPEAU, Catherine PION, tous signent avec Monsieur BOULARD, Antoine CHIPA, Marie CHEPAS, C. HULLIN.

****

Claude Isaac ROBERT, marchand corroyeur et Anne LANEAU, d’où :

  1. Isaac, baptisé en Saint Pierre Le Puellier le 10 février 1787, parrain, le Sieur Philippe GAMBIER, Maître boulanger, oncle de l’enfant, et marraine, Marie VAUVERT, veuve du Sieur Louis ROBERT, machiniste, grand-mère de l’enfant.
  2. Louis, baptisé en Saint Pierre Le Puellier le 8 septembre 1789, parrain, Louis RIVRAIN, fils de Pierre RIVRAIN, couvreur de ND La Riche, cousin de l’ enfant, et marraine, Véronique TIERCELIN, ouvrière en soie aussi de ND La Riche, cousine de l’enfant, tous signent.
  3. Louis, baptisé en Saint Pierre Le Puellier, le 15 mars 1791, parrain, Louis ROBERT, plombier, son oncle, et marraine, Jeanne Louise LANEAU, épouse de Philippe GAMBIER, Maître boulanger, sa tante, de la paroisse de ND La Riche.

Etienne ROBERT, et Barbe RABOT, d’où :

  1. Martine, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 9 mars 1660, parrain, Yves CARRÉ, et marraine, Martine GUERIAUT.

Fleurant ROBERT et (DURAND), d’où :

  1. Barbe, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 28 novembre 1621, parrain, Jean DAGUINEAU, et marraine, Barbe PERRAUNEAU, femme de François QUARTIER.

François ROBERT, passementier d’Amboise et Catherine Andrée ROUILLARD, d’où :

  1. Antoine Marie, né le 20 juin 1784 rue de La Clavurerie, et baptisé le même jour en Saint Nicolas de Nantes, parrain, Antoine ROBERT, oncle de l’enfant, et marraine, Marie Jeanne RENAUD, tous signent.

François ROBERT et Louise FRISLOU, d’où :

  1. Louise, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 4 décembre 1664, parrain, François GAULTIER, et marraine, Perrine PELTIER.
  2. Catherine, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 14 juillet 1670, parrain, François DIBOISNE, avocat au Parlement, et marraine, Delle Catherine CORMASSON, tous signent.

Gatien ROBERT, Maître ouvrier en soie et Louise COULLON, d’où :

  1. Louise Marie, baptisée en Saint Pierre Le Puellier le 29 janvier 1718, parrain, Jacques BALECHOU, fils du Sieur Jacques BALECHOU, Maître ouvrier en soie, et marraine, Marie RENAULT, fille de feu René RACAULT, entrepreneur, qui signent.

Jacques ROBERT, Maître maréchal, épouse en Saint Symphorien de Tours le 1er octobre 1640 Françoise DESSÉ. Le mariage est célébré en présence des soussignés LASNEAU, BONTEMPS, ROBERT, J. ROBERT. D’où :

  1. Françoise, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 2 juin 1641, parrain, Julien MARYER, et marraine, Florentine JACQUET, qui signe.
  2. Louise (jumelle), baptisée en Saint Symphorien de Tours le 2 juin 1641, parrain, Claude PINON, et marraine, Louise VINET, qui signe.
  3. Françoise, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 17 mai 1643, parrain, Pierre BERTHELIN, Maître maçon, marraine, Dame Martine HUSSAY, femme de Monsieur Jacques BOUET.
  4. Jacques, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 8 octobre 1647, parrain, Jacques COULON de la ville de Sainte Croix, et marraine Charlotte VERGER, femme de Pierre BESNIER, tous signent.
  5. Jean, (jumeau), baptisé en Saint Symphorien de Tours le 8 octobre 1647, parrain, Jean MULOT, et marraine, Denise GIRAULT, femme de Martin DESSÉ

Jacques ROBERT, marchand fabricant, et Dame Marie JUTTEAU, d’où :

  1. Jacques, baptisé en Saint Pierre Le Puellier le 3 février 1728, parrain, René COSNARD, vigneron de la paroisse de Saint Etienne, et marraine, Catherine GABY, femme de feu Jean BERTHIAS, Maître ouvrier en soie de la paroisse de Notre Dame La Riche

Jean ROBERT et Pasquiere BRETON, d’où :

  1. Urbain, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 4 novembre 1629, parrain, Jean NAU, et marraine, Magdeleine LANDAIS, fille d’Urbain LANDAIS.

Jean ROBERT et Jeanne THIERRY, d’où :

  1. Pierre, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 19 février 1624, parrain, honorable homme Pierre DORSAY, procureur au siège Présidial de Tours, de la paroisse de Notre Dame La Riche de Tours, et marraine, honnête fille Catherine FROTIER, fille de Gatien FROTIER, marchand de draps de la paroisse de Saint Pierre d’Amboise.
  2. Marie, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 25 juin 1625, parrain, Daniel THIERRY, et marraine, Léonarde GRIMPEAU.
  3. Mathurin, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 17 janvier 1628, parrain, Jean DESAINT, fils de Pierre DESAINT, procureur au siège Présidial, et marraine, Catherine THIERRY, femme de Jean LE COMPTE.
  4. Jehan, baptisé en Saint Symphorien de Tours le mardi 8 avril 1631, parrain, Léonard GARIPEAU, et marraine, Jehanne THIERRY.
  5. René, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 12 juin 1634, parrain, René CHOUGNARD, et marraine, Marie ROBERT.

Jean ROBERT et Françoise FLEURY, d’où :

  1. Marthe, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 24 octobre 1632, parrain, Etienne HUBERT, et marraine, Marthe BESNIER, qui signe.
  2. Pierre, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 14 janvier 1637, parrain, honorable homme Pierre BESNIER, et marraine, honnête fille Gilette VACHER, fille d’André VACHER, tous signent.
  3. Marthe, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 28 mai 1639, parrain, Pierre VITILLE, archer de la sénéchaussée et de ses environs, et marraine, Marguerite GEREU, femme d’Urbain GILLET.

****

1) Jean ROBERT, charpentier et Anne NAU, décédé avant 1650, d’où :

  1. Nicolas qui suit en 2

2) Nicolas ROBERT, épouse en Saint Symphorien de Tours le 22 aout 1650 Catherine RIPAULT, fille de défunt Jean RIPAULT et Magdeleine RAYMONEAU. Le mariage est célébré en présence du père du marié, Vincent ROBERT et Michel ROBERT, frère, Martin JAMIN, oncle de la future, et Marie RAMONEAU.

****

Jean ROBERT et Françoise FLEURY, d’où :

  1. Pierre, baptisé en Saint Symphorien de le 26 octobre 1643, parrain, Monsieur Pierre BESNIER, marchand, et marraine, Dame Magdeleine GUILLOCHON, fille de Monsieur Pierre GUILLOCHON, capitaine, qui signent.

Jean ROBERT et Martine CAILLARD, d’où :

  1. Nicolas, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 20 mars 1664, parrain, Nicolas BAILLOU, et marraine, Claude LANGLOIS.
  2. Magdeleine, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 17 janvier 1666, parrain, Jacques LOLIER, et marraine, Magdeleine ROUX.
  3. René, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 25 mai 1673, parrain, René RENAULD, et marraine, Renée LANEST.
  4. René, inhumé en Saint Symphorien de Tours le 24 octobre 1676.
  5. Jean, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 8 avril 1680, parrain, Louis BRUNEAU, et marraine, Françoise LE CONTE, tous signent.

Jean ROBERT et Perrine GUENAULT, inhumée en Saint Symphorien de Tours le 13 aout 1675.

Jean ROBERT et Michelle BOIRON, d’où :

  1. Catherine, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 30 avril 1687, parrain, Joseph LEROY, qui signe, et marraine, Catherine GASNAIS, qui signe.

***

1) Louis ROBERT et Renée FRESNEAU, d’où :

  1. Lidoire, probablement celui qui suit en 2 

2) Lidoire ROBERT, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 15 mars 1648, parrain, Lidoire MARPAULT, et marraine, Dame Charlotte VACHER, femme du Sieur Pierre BESNIER, tous signent. Il épouse  Nicole JOUBERT, de la paroisse de Saint Saturnin de Tours, d’où :

  1. Michel qui suit en 3

3) Michel ROBERT épouse en Saint Symphorien de Tours le 15 février 1700, Marie DELALANDE, fille de Pierre DELALANDE, et Magdeleine COLLESSE. Le mariage est célébré en présence du père et de la mère du marié, Pierre et Jean LE SURGEON, cousins de l’époux, Pasquier GUEPIN, cousin de l’époux, et du côté de l’épouse, ses pères et mères, Jacques GUY et Pierre FERRAND, ses oncles, Pierre BOUTIN, son cousin, Louis OCHER, cousin, tous signent avec Nicole ROBERT, CORBEAU, MENARD, BOUTIN , Charlotte ROBERT.

****

Louis ROBERT et Renée FRESNEAU, d’où :

  1. Louis, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 4 aout 1643, parrain, Louis PAPAULT, fils de Pierre PAPAULT, et marraine, Marguerite GILLET, fille d’Urbain GILLET, qui signe.
  2. Louis, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 23 septembre 1653, parrain, Jean DESBROSSES, et marraine, Gabrielle BALLORY.
  3. Marie, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 15 novembre 1654, parrain, Martin COUTANCE, et marraine, Marie GILLET.

Mathieu ROBERT et Marie GAULTIER, d’où :

  1. Marie, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 22 juillet 1665, parrain, Charles LE FERMÉ, qui signe, et marraine, Martine MOREAU, qui signe.
  2. Hélie, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 12 mai 1667, parrain, Jean BROSSILLON, qui signe, et marraine, Françoise FLOCEAU.

****

1) Mathieu ROBERT, décédé avant 1664, et Marguerite FORTIER, de la paroisse de (MOMAUX ?), d’où :

  1. Mathieu qui suit en 2

2) Mathieu ROBERT, épouse en Saint Symphorien de Tours le 4 mars 1664, Marie  GAULTIER, fille de défunt GAULTIER, et Léone DELAFITTE, en présence de Jehan ROBERT, Pierre FORTIER, oncle, de la mère de l’époux, Jean COURTY.

***

Mathurin ROBERT, né vers 1628, est inhumé en Saint Symphorien de Tours le 10 janvier 1689, il avait épousé Marie MOSAIX.

***

1) Mathurin ROBERT et Marguerite (JURAFORIN ?), décédés tous les deux avant 1666, de la paroisse de (Chandoux ?)d’où :

  1. Antoine qui suit en 2

2) Antoine ROBERT, épouse en Saint Symphorien de Tours, Jeanne FERMÉ, fille de Simon FERMÉ et de Magdeleine (LIBREAU ?), en présence de Pierre (HOCHER ?), beau-frère de l’époux, René HASLÉ, cousin, Simon FERMÉ, Madeleine LIBREAU.

****

Martin ROBERT et Martine MESLIAUD, d’où :

  1. Martine épouse en Saint Symphorien de Tours le 24 novembre 1642, Jean PINOT, fils de Thomas PINOT, et de René DAN. Signature ROBERT.

****

1) Martin ROBERT et Renée GOUJON, d’où :

  1. François, qui suit en 2

2) François ROBERT épouse en Saint Symphorien de Tours le 12 septembre 1663 Louise FEILLOIN. Le mariage est célébré en présence de Renée ROBERT, femme de feu Jean GAULTIER, de cette paroisse, sœur de Martin ROBERT, Anne BERTRAND, femme ROBERT, Claude LANGLAIS, Maître passementier de cette paroisse, Martin GUYOT de la paroisse de Sainte Radegonde, Etienne (DOLUS), Martine CADOR, sa femme, Sébastien CUISNIER.

****

 Martin ROBERT, et Anne BARON, d’où :

  1. Anne, née vers 1689, et inhumée en Saint Symphorien de Tours le 6 juillet 1693.
  2. Martin, né vers 1690, et inhumé en Saint Symphorien de Tours le 6 janvier 1694.
  3. Claude, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 4 février 1694, parrain, Claude ROUAULT, Maître coustier, et marraine Françoise BERNIER.
  4. Martin, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 4 décembre 1695, parrain, Jean BENOIT, marchand sergetier, qui signe, et marraine, Catherine RETIF, qui signe.
  5. Martin, baptisé en  Saint Symphorien de Tours le 9 novembre 1697, parrain, Maître (César ?)) Martin BRISSON, le jeune, et marraine, Catherine BOUSIER. Il sera  inhumée en Saint Symphorien de Tours le 17 novembre 1697, à l’âge de 8 jours.
  6. Guillaume, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 26 février 1700, parrain, Guillaume GUIET, et marraine, Françoise PINAUT.

Mathieu ROBERT et Marie GAUTIER, d’où :

  1. Marie épouse en Saint Symphorien de Tours en 1688, François HERVÉ, fils de François HERVÉ et d’Anne DENIS. Le mariage est célébré en présence des pères et mères de l’époux, Etienne RUAULT, son cousin, René HERVÉ, cousin germain, et du côté de l’épouse, sa mère, Jean COUTI, oncle maternel, Jean BELLIARD, son beau-frère.

Mathurin ROBERT épouse en Saint Symphorien de Tours en avril 1651 Louise DESHAIS. Dans l’acte de mariage il est mentionné qu’une transaction devant notaire a été faite.

D’où :

  1. Etienne, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 12 juin 1654, parrain, honorable homme Etienne GOUAULT, et marraine, Marie HUDÉ.
  2. Mathurin,
  3. Richard
  4. Louise, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 16 avril 1656, parrain, René ROCHERON, et marraine, Perrine PIMPARÉ. Elle épouse en Saint Symphorien de Tours le 27 avril 1676, Pierre RAVET, fils de Guillaume RAVET, et de défunte Anne THIERRY. Le mariage est célébré en présence de Guillaume RAVET, Marie et Etienne RAVET, frères, Louis DESHAIS, mère, Mathurin et Richard, ROBERT, frère de la mariée, at François DANGUY, qui signe.
  5. Magdeleine, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 27 octobre 1658, parrain, Mathurin ROBERT, qui signe, et marraine, Magdeleine MENARD.

Michel ROBERT, Maître charpentier, né vers 1625, inhumé  en Saint Symphorien de Tours le 17 avril 1695. Il avait épousé Madeleine ROU (ROUER), d’où :

  1. Michel, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 23 décembre 1653, parrain, Jacques BRINARD, et marraine, Magdeleine HERDREAU, fille d’honorable Jacques HERDREAU, soyer.
  2. Magdeleine, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 8 aout 1655, parrain, Jacques CHAUFOUR, et marraine, Marguerite BUIRÉ.
  3. Nicolas, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 19 juillet 1657, parrain, Nicolas ROBERT, Maître charpentier, et marraine, Anne CHESNEAU.
  4. Pierre, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 19 octobre 1661, parrain, Simon THIERRY, et marraine, Catherine ROUX.
  5. Marguerite, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 3 décembre 1662, parrain, Louis OCHER, et marraine, Marguerite (DESNUT).
  6. Magdeleine, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 7 octobre 1664, parrain, René PICHERY, et marraine, Magdeleine BAILLOU.
  7. Michel, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 12 septembre 1666, parrain, Françoise COLLIN, et marraine, Marguerite VERGNE.
  8. Etienne, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 5 septembre 1669, parrain, Etienne CAILLOU, et marraine, Marie CHESNEAU.
  9. Madeleine, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 26 septembre 1670, parrain, Claude FERTIER, et marraine, Marie GUERIN.
  10. Mathurin, baptisé en Saint Symphorien de tours le 21 décembre 1673, parrain, Jacques SEIGNER, et marraine, Jeanne (..ER)
  11. Mathurin, inhumé en Saint Symphorien de Tours le 6 juillet 1675.
  12. Michel, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 3 octobre 1675, parrain, Gabriel HURTAULT, Maître charpentier de la paroisse de Notre Dame La Riche de Tours, et marraine, Martine BESNARD.

Michel ROBERT, décédé avant 1699, et Françoise LEPRESTE, d’où :

  1. Marie, née vers 1677, épouse en Saint Symphorien de Tours le 12 janvier 1699, François CHARRUAU, journalier, né vers 1666, fils de Gilles CHARRUAU, journalier, et de défunte Jeanne BORDIER. Le mariage est célébré en présence du père du marié, de Denis GINDEUX, son beau-frère, Christophe ROUGE, son cousin remué de germain, du côté de l’épouse, la mère, et autres qui signent, POISSON, JEULLIRON, René SALMON.

Nicolas ROBERT, Maître charpentier, et Catherine RIPAULT, d’où :

  1. Joseph, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 27 juin 1651, parrain, Jean GEORGES, et marraine, Marie RAMONEAU.
  2. Catherine, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 20 juillet 1652, parrain, Vincent ROBERT, Maître charpentier, et marraine, honnête femme Anne DROITIGNÉ, de la paroisse de Saint Saturnin de Tours.
  3. Etienne, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 8 juillet 1654, parrain, honorable homme Charles DUPERRAY, bourgeois de Tours, et marraine, Dame Françoise DUBOIS, femme de défunt honorable homme Antoine (DU PRAIS, DUPERRAIS ?), marchand tanneur.
  4. Marie, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 14 avril 1656, parrain, honorable homme Etienne GARREAU, marchand, et marraine, Dame Catherine GRANGER, femme du Sieur Etienne COURAULT.

Pierre ROBERT et Renée POIRIER, d’où :

  1. Pierre, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 3 avril 1663, parrain, Pierre LE LIEVRE, et marraine, Renée GARNIER.
  2. Nicole, (jumelle) baptisée en Saint Symphorien de Tours le 3 avril 1663, parrain Gaspard BOULIGNARD, et marraine, (B..T).
  3. Jeanne, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 18 février 1667, parrain, Gilles DEGRETZ, et marraine, Jeanne DELAZE, femme de Louis LELIEVRE.
  4. Alexis, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 25 janvier 1669, parrain, Sigismond DERDUY, et marraine, Marie DROUET.
  5. François, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 4 janvier 1671, parrain François DUBOIS, et marraine, Catherine HUDÉ.

Pierre ROBERT, et Marie VACHER, décédés tous les deux avant 1684, d’où :

  1. Pierre, est inhumé en Saint Symphorien de Tours le 21 décembre 1684.

****

1) Sieur Pierre ROBERT, marchand Maître Passementier, et Marie PERSEVAL, d’où :

  1. Jacques qui suit en 2
  2. René, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 18 novembre 1670, parrain, Jean MERCIER, et marraine, Anne CHEDEREAU.
  3. Pierre, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 25 juillet 1672, parrain, Pierre GALLEAU, et marraine, Julienne PERSEVAL. Il sera inhumé en Saint Symphorien de Tours le 8 septembre 1676.
  4. Marie, née vers 1680, sera inhumée en Saint Symphorien de Tours le 15 aout 1686.
  5. Michelle, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 15 novembre 1683, parrain, Luc MAUCLERC, et Michelle RESTORÉ, qui signent.

2) Sieur Jacques ROBERT, Maître menuisier, puis devint marchand et Maître ouvrier en soie,  épouse en Saint Pierre Le Puellier de Tours le 9 juin 1704 Delle Magdeleine PETARD, fille de défunt le Sieur René PETARD, marchand, Maître ouvrier en soie, et de Claude BARAT. Le mariage est célébré en présence des pères et mères de l’époux, et de la mère de l’épouse, des parents et amis, dont les soussignés, BERRUER, DUGAS, POULLET, G. SEVAULT, Vincent PETARD, Louis PETARD, E. BARAT, Jehan BARAT, PH. LEFEBVRE. D’où :

  1. Jacques, baptisé en Saint Pierre Le Puellier de Tours, le 21 juillet 1706, parrain, René ROBERT, Maître Passementier, et marraine, Claude BARAT, femme du Sieur René PETARD, qui signe.
  2. Madeleine Jeanne, baptisée en Saint Pierre Le Puellier de Tours le 23 juin 1708, parrain, le Sieur Simon GUILLOIS, notaire royal de la paroisse de Saint Symphorien, et marraine, Delle Claude PETARD, femme du Sieur François POULLET, marchand, Maître ouvrier en soie, de la paroisse de Saint Hilaire.

****

1) Pierre ROBERT, jardinier, et Marguerite GAULTIER, de la paroisse de Saint Etienne de Tours, d’où :

  1. François qui suit en 2

2) François ROBERT, épouse en Saint Etienne de Boile, à Tours le 11 janvier 1752, Magdeleine BOUCHET, fille de Jean BOUCHET, vigneron, et de feue Marie HENRY, en présence des pères et mères de l’époux, amis communs, Amable GAUTIER, Louis GAUTIER, BROSSILLOT.

****

René ROBERT et Marie PERSEVAL, d’où :

  1. Anne, baptisée en Saint Symphorien de tours le 2 septembre 1674, parrain, Jacques DAUSSERRE, et marraine, Marguerite PERSEVAL.
  2. René, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 8 juin 1675, parrain, René PETARD, et marraine, Perrine COLASSE.
  3. François, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 13 septembre 1677, parrain, François PERSEVAL, et marraine, Jeanne COLASSE, tous signent. Il sera inhumé en Saint Symphorien de Tours le 25 novembre 1679.
  4. Michel, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 10 septembre 1678, parrain, Michel LAURENCIER, Maître tailleur, et marraine, Claude POCHE.
  5. Anne, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 22 janvier 1687, parrain, Etienne GUIOT, et marraine, Anne BESNARD.

****

1) René ROBERT, décédé avant 1693, et (Gentienne) GALERAN, de la paroisse de Saint Pierre des Corps, d’où :

  1. René
  2. Pierre qui suit en 2

2) Pierre ROBERT, épouse le 6 juillet 1693 en Saint Symphorien de Tours, Jeanne MARTIN, fille de défunt Pasquier MARTIN, et Urbane RAFERCHOME. Le mariage est célébré en présence de René ROBERT, son frère aîné, Claude GALERAN, son cousin germain, et du côté de l’épouse, Simon MARTIN, son frère, Jean MARTIN, cousin remué de germain.

***

René ROBERT et Marie PLÉE, d’où :

  1. René Benoist, baptisé le 21 mars 1751 en Saint Symphorien de Tours, parrain, François SOUDÉE, qui signe, et marraine, Françoise HARDY, qui signe.

Robert ROBERT et Marie POULAIN, d’où :

  1. Michel, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 29 septembre 1636, parrain, René POULAIN, et marraine, Marie FAGUET.
  2. Marien baptisée en Saint Symphorien de Tours le 18 novembre 1638, parrain, Jean BEURBÉ, et marraine, Geneviève ROYER, fille de défunt Julien ROYER, de la paroisse de Saint Clément de Tours.

Vincent ROBERT, Maître charpentier et Marguerite LIRIAU (LIRIOT), d’où :

  1. Jacques, baptisé en saint Symphorien de Tours le 23 novembre 1649, parrain, Jacques ROBIN, et marraine, honnête femme Marie FOUGERE.
  2. Catherine, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 25 octobre 1651, parrain, Nicolas ROBERT, et marraine, Louise GUIHOURIE.
  3. Vincent, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 2 octobre 1653, parrain, Michel ROBERT, et marraine, Catherine RIPAULT, qui ne signe.
  4. Magdeleine, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 28 novembre 1659, parrain, Pierre VACHER, et marraine, Dame Catherine AUCARD, qui signent.
  5. Marguerite, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 26 avril 1661, parrain, René COURAULT, fils d’Etienne COURAULT, et marraine, Elisabeth AUCARD, fille du Sieur Martin AUCARD, qui signent.

           

Catherine ROBERT, épouse en premières noces Michel TERRIER, puis veuve elle se remarie le 6 septembre 1696 en Saint Symphorien de Tours, Jean BLANC, de la paroisse de La Guillotière, en présence de Jean BRETON, cousin germain de la mariée, par sa femme, René HODIER, marguillier.

Jacquette ROBERT et Robert RAVATEAU, d’où :

  1. Louise RAVATEAU, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 16 octobre 1642, parrain, Julien DOULIN, et marraine, Louise THIBAULT, fille de Pierre THIBAULT.

Jacquine ROBERT et Jacques LANGLOIS, d’où :

  1. Catherine LANGLOIS, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 23 septembre 1640, parrain, Maître Sébastien OCHER, et marraine, Claude MARTIN.
  2. Marie LANGLOIS, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 20 octobre 1642, parrain, Charles ROUGER (ROYER), et marraine, Catherine GALLÉ, femme de Simon BOLAIRE, de la paroisse de Saint Pierre des Corps.
  3. Nicolas LANGLOIS, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 20 aout 1647, parrain, Nicolas BOULARD, qui signe, et marraine, Anne ROBERT, femme de Jean BARDIE.

Jeanne ROBERT et Jean GODEREAU, d’où :

  1. Jeanne GODEREAU, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 5 avril 1635, parrain, honnête homme Mathurin BOIMÉ, Maître boulanger, et marraine, Renée LEGRAND.

Jeanne ROBERT, et Claude BEATRIX, d’où :

  1. Michel BEATRIX, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 27 janvier 1658, parrain, Michel ROBERT, et marraine, Marie MENARD, de la paroisse de Saint Saturnin.

Jeanne ROBERT, née vers 1743 et inhumée en Saint Pierre Le Puellier le 29 octobre 1783, en présence de Perrine BRUNEAU, fille majeure et Jeanne GABIGNON. Elle avait épousé Nicolas GABIGNON, Maître tailleur.

Louise ROBERT épouse en premières noces Pierre ROUET, qui est inhumé en Saint Symphorien de Tours le 1er juin 1674. Veuve elle se remarie le 27 mai 1680 en Saint Symphorien de Tours avec Gabriel GAIGNEDOUX, en présence de Mathurin POTIER, Didier VIARDAU, amis de l’époux, et Mathurin ROBERT, frère de la mariée.

D’où du premier mariage :

  1. Marie ROUET, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 2 novembre 1674, parrain, Claude PAPAULT, et marraine, Marie MARQUÉ.

Marguerite ROBERT, d’où illégitime :

  1. Angélique, baptisée en Saint Pierre Le Puellier le 14 janvier 1715, parrain le Sieur Constantin VILLAIN, Maître ouvrier en soie, et marraine, Renée CROSNIER femme du Sieur Jean PELLETIER, Maître ouvrier en soie de la paroisse de Saint Clément

Marguerite ROBERT, épouse en premières noces Jean BRETON, puis veuve, elle se remarie le 17 aout 1719 en Saint Symphorien de Tours, Louis PRUNIER, veuf de Magdeleine BLONDEAU. Le mariage est célébré en présence d’Aubin ROBERT, Jean Jacques HEURTELOU, tous signent avec Jean PIOT, Pierre HEURTELOU, Urbain BARDET, Pierre MOREAU.

Marie ROBERT et Léonard ROCHEMON, soldat au régiment d’Anjou Infanterie tel que lui-même a déclaré, d’où illégitime :

  1. Jean François ROCHEMON, baptisé en Saint Pierre Le Puellier le 25 avril 1790, parrain, Jean François VALOIS, apointé au même régiment, et marraine, Françoise GELAND, fille, de cette paroisse.

Marie ROBERT et Mathurin LE CLERC, d’où :

  1. Magdeleine LE  CLERC, baptisée en Saint Symphorien de Tours, le 26 février 1658, parrain, Mathurin ROBERT, qui signe, et marraine ; Gilette GAURIE.
  2. Marie Perrine LE CLERC, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 4 janvier 1661, parrain, Noël BARRÉ, et marraine, Perrine BACHELOT.
  3. Mathurin LE CLERC, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 9 novembre 1662, parrain, Thomas AUDIARNE, et marraine, Dame Marie AUCART, qui signe.
  4. François LE CLERC, baptisé le 4 juin 1664 en Saint Symphorien de Tours,  parrain François GASTILLON, et marraine, Martine ROBERT, tous signent.
  5. Pierre LE CLERC, baptisé le 6 novembre 1665 en Saint Symphorien de Tours, parrain, Pierre MEAUSÉ, et marraine, Jacquine ROMAIN.
  6. Françoise LE CLERC, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 13 avril 1670, parrain, Pierre DELALANDE, et marraine, Françoise TREPEREAU, qui signent.
  7. Magdeleine LE CLERC, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 23 décembre 1674, parrain, Nicolas HOUSSIER, de la

paroisse de Notre Dame La Riche de Tours, et marraine, Madeleine PERDRIAUX.

  1. Marie LE CLERC, inhumée en Saint Symphorien de Tours le 9 mars 1675.

Marie ROBERT et Sébastien VAILLAND, Maître ouvrier en soie, d’où :

  1. Un enfant né et inhumé en Saint Pierre Le Puellier de Tours le 6 janvier 1750.

Mathurine ROBERT, et Pierre MARTIN, d’où :

  1. Catherine, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 15 avril 1630, parrain, Claude BOURGEAU, marchand tanneur, et marraine, Catherine MOREAU, femme du Sieur Jehan LAMBERT, marchand brodier, tous signent.

Mathurine ROBERT et Pierre CRANSSARD, d’où :

  1. Mathurine CRANSSARD, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 15 mars 1640, parrain, Mathurin BROSSEAU, et marraine Susanne PINGUET.

Perrine ROBERT et Symphorien ORANGE, d’où :

  1. Anne ORANGE, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 1er février 1664, parrain, Etienne RIPAULT, et marraine, Anne BORDIER.

Renée ROBERT et Martin BATADOUX, d’où :

  1. Martin BATADOUX, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 10 juin 1624, parrain, Mathurin ROBERT, de la paroisse de Chanceaux, et marraine, Marie FAGUET, fille de Noël FAGUET.
  2. Martin BATADOUX, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 1er mai 1625, parrain, Léonard GRAPEREAU, et marraine, Perrine GUY.

Renée ROBERT, décédée avant 1641, et Jean PINOT, d’où :

  1. Marguerite PINOT épouse en Saint Symphorien de Tours le 14 juillet 1641, Jean DUVAU, fils de François DUVAU, et de défunte Marie BOULAIS.

Renée ROBERT et Jean GAULTIER, d’où :

  1. Louis GAUTIER, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 13 mars 1656, parrain, Louis GIRARD, et marraine, Françoise LE LARGE.
  2. Christine GAULTIER, baptisée en Saint Symphorien de Tours le 10 mars 1657, parrain, Etienne VIMONT, et marraine, Anne JOUYS, femme de Pierre GUIGUEL.
  3. Charles GAULTIER, baptisé en Saint Symphorien de Tours le 25 février 1659, parrain, Charles GUINEBAR, et marraine, Catherine COIGNET.

Renée ROBERT, épouse en premières noces Claude FOURMON. Veuve elle se remarie en Saint Symphorien de Tours le 1er septembre 1671, Michel HUTAULT, veuf de Louise LHUILIER, de la paroisse de Saint Martin de Chanceau. Le mariage est célébré en présence de Philippe HUTAULT, frère du marié, Pierre PASQUIER, cousin germain du marié, Jehan GUCHIER, François BROCHERIOU, neveu de la mariée, parents et amis

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 01/12/2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire