BRUNEAU de La Rabatelière

BRUNEAU Seigneurs et Marquis de La Rabatelière, à laquelle on peut adjoindre la branche de La Foye de La Giroulière, également de la paroisse de La Rabatelière en Vendée.

Les Seigneurs de La Rabatelière étaient les successeurs des anciens Seigneurs de La Robertière qui détenaient le titre de patron et fondateur de l'église de Chavagnes avec droit de prééminence, banc et choeur, sépultures et honneurs, le tout reconnu par arrêt du Parlement de Paris le 23 août 1611, rendu au profit de Charles BRUNEAU Seigneur de La Rabatelière contre Pierre DURCOT Seigneur de L'Etang et de Dame Charlotte de NASSAU, princesse en Orange et Duchesse de La Témoille, au nom de ses enfants mineurs.

Un Jean BRUNEAU Seigneur de La Rabatelière fut assassiné le jour de l'ascension de 1423 par Pierre VEAU, laboureur de Chauché . Le Roi émit une lettre de rémission envers l'accusé qui avait   été condamné par contumace. La veuve de la victime,  Olive BUOR et ses 10 enfants : Nicolas, Jacques, Milet, Charles, Marguerite mariée à Jean de VELORS, Jeanne femme de Jean GOUREAU (alias GOREAU), Catherine, Françoise, Mathurine et Marie s'opposèrent à cette grâce.

Messire Pierre BRUNEAU, chevalier et Marquis de La Rabatelière qui fut inhumé à la Rabatelière le 29 avril 1727,  était le fils du fondateur de la paroisse de La Rabatelière.

Cette famille est éteinte et portait comme blason.

Bruneau de la rabateliere

" D'argent à 7 merlettes de sables posées 3,3 et 1"

Devise : Ne Varietur (Qui ne varie pas)

Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou (BEAUCHET-FILLEAU).

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 06/03/2021