LANDAIS, blason

Blason LANDAIS Bretagne

Landais bretagne

LANDAIS 

Seigneur de Saultoger en la paroisse d'Availes, du Feu et de La Richardais, en la paroisse de Montreuil Sous Pérouse, du Plessix Raffra, en la paroisse de Domagné, le Bois Cornillé à Izé, de La Motte-au-Chancelier, près de Rennes, de Briort et du Plessis en la paroisse de Port Saint Père, de La Batardière, à Rezé, de La Papotière au Loroux Bottereau.

Blason de Pierre LANDAIS, marchand de draps de soie et de laine, fils de Perrot LANDAIS, couturier à Vitré. En 1458, il reçut la charge le garde robier du Duc François II Duc de Bretagne , et fut anobli en 1460. Il devint le ministre favori du Duc, qui lui conférera les charges de trésorier et de receveur général de Bretagne. Il mena une politique d'indépendance des Etats de Bretagne face aux vélléités des Rois de France. Par ailleurs, il engagea des actions économiques pour la prospérité de la Bretagne, en faisant venir de Florence des ouvriers de soie, installant des ouvriers à Rennes pour y créer des manufactures de tapisseries.  Il s'attacha également au développement échanges commerciaux avec l'Angleterre et l'Espagne, notamment avec Bilbao.

Les Seigneurs bretons, l'accusant de cupidité, en accaparant pour ses neveux le siège des évêques de Rennes et de Tréguier,et ne lui pardonnant pas de la mort de son rival, le Chancelier Guillaume CHAUVIN, se saisirent de lui et le firent prisonnier. Jugé, il pendu le 19 juillet 1485 à Nantes dans la prairie au Duc, lieu de supplice où fut également exécuté Gilles de RETZ.

Pierre LANDAIS avait épousé Jeanne de MOUSSY, fille de Jean de MOUSSY, marchand drapier. Ils eurent une fille unique, Françoise LANDAIS, qui épouse Arthur de L'EPERVIER, Grand Veneur de Bretagne, d'où postérité L'EPERVIER.

(Potier de Courcy : Armorial de Bretagne, Histoire de Nantes par Ange Guépin)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 19/03/2020