DORSEMAINE : Généalogie Dorsemaine (Blois/ Nantes)

Généalogie Dorsemaine, famille originaire de Blois, installée dans la région nantaise

 

 

DORSEMAINE

Famille bourgeoise originaire de Blois, dont un des membres s'installe à Nantes et dont quelques  descendants s’allient aux familles de Maîtres Paumiers  à l’époque du passage de Molière en la Ville de Nantes.  Les divers documents indiquent que la famille vie dans une certaine aisance possédant des maisons rue Saint Léonard puis à la fin du XVII ème siècle accède aux offices

DORSEMAINE : est-ce un synonyme lié à dimanche et hors semaine, ou Dos et main ?

1) Antoine DORSEMAINE, Maître maréchal à Blois, épouse Marie FOUCAULT, tous les deux propriétaires de deux logis et terres à Tours. Morts tous les deux avant 1596, date de leur partage à Blois. D'où:

            a) Marguerite épouse Maître Pierre BONDAIS, greffier au siège Royal de Langeais.

            b) Antoine qui suit en 2

            c) François

2) Antoine DORSEMAINE, Maître Maréchal à Blois en 1596, puis s'installe à Nantes en la paroisse de Saint Léonard. Il meurt avant 1617, et épouse  (probablement  en la paroisse de Saint Similien vers 1600) Gratienne DUVIGNEAU, devenue veuve elle se remarie à Raoul GABORIAU. Elle décèdera avant le 17 janvier 1637 date à laquelle sa fille Michelle GABORIAU accepte la succession de ses parents sous bénéfice d'inventaire pour une maison située au Marchix en la paroisse de Saint Similien. D'où:

  1. Perrine née vers 1602 et inhumée le 21 octobre 1617 en St Léonard de Nantes. « Elle meurt suite à une maladie ».
  2. Françoise épouse le 1 février 1620 en Saint Léonard de Nantes Jean OLLIVIER, originaire de la paroisse de Saint Vincent de Nantes. Veuve elle épouse Louis DUPONT, maître menuisier, elle meut le 6 mars 1644.
  3. Jean qui suit en 3a
  4. Pierre probablement celui qui suit en 3b

3a) Maître  et honorable homme Jean DORSEMAINE, Maître charpentier et architecte, mort après 1663. Il est cité en 1637 comme curateur de Michèle GABORIAU, sa demi-sœur. Il achète en 1637 une maison au Marchix, paroisse de Saint Similien. Il épouse le 13 juillet 1627 en l'église Saint Léonard  honorable fille Jeanne CHAPPELEAU, fille d'honorable homme André CHAPPELEAU, maître charpentier et de Françoise DUBOYS. Le 25 avril 1670 il accepte un chantier au logis de Louis PLANCHOT pour une muraille

Il avait acquis le 1 mars 1640 une maison devant l’église Saint Léonard avec l’usage d’un jardin sur le Fort Saint Léonard.

D'où:

  1. Claude baptisée en St Léonard le 18 mai 1628, épouse à Saint Léonard le 27 juillet 1648 Jean HARDOUIN, Maître corroyeur. D'où:                                                                 1) Michelle qui épouse Antoine AUCILLE, Maître Corroyeur. Elle décède sans postérité, et  le 8 février 1696 cède l'héritage de sa mère à Maître Jean DORSEMAINE sieur de la Grimaudière.
  2. Perrine baptisée en St Léonard le 4 mars 1630.
  3. Françoise baptisée en Saint Léonard le 28 novembre 1631, épouse honorable homme Jean LAMY, Maître Paumier « au jeu de paume de Nantes «  lieu même ou Jean-Baptiste POQUELIN dit Molière joua avec sa troupe lors de son passage à Nantes. (Autographe sur les registres paroissiaux de Saint Léonard). En 1686 Jean LAMY cède un logis à Guillaume DORSEMAINE.  En 1677 ils demeurent tous deux au Bignon Lestard. D’où :
  1. François né vers 1672 et inhumé en Saint Nicolas de Nantes le 2 avril 1679, Signature J DORSEMAINE, F DORSEMAINE, F LAMY.
  2. Anne épouse en Saint Nicolas de Nantes le 26 juin 1677 en la Chapelle Bénédictine du Calvaire Honorable homme François JOURDAN, Maître paumier fils d’honorable Louis JOURDAN et Anne ERAULT, natif de Saint Solesmes de Blois. Présents au mariage : Vénérable Discret Messire Gilles HARDY, prêtre sacriste de la paroisse de Saint Nicolas et honorable homme Gilles DUVAL, maître paumier demeurant au Bignon Lestard, tous signent sauf le père de la mariée et signatures : Le BORDAYS, vicaire, B HARDY, prêtre, G DUVAL, Michel MARGOTIN.

 

d.Jeanne baptisé en Saint Léonard le 28 décembre 1632. Epouse Gilles GARNIER, maître boulanger à Saint Nicolas de Nantes  où il sera inhumé le 3 janvier 1681 en présence de sa veuve du Sieur VIAU et LEFEVRE, prêtre de Sainte Croix, cousin et amis.  Veuve elle épouse en secondes noces à Saint Nicolas de Nantes le 8 février 1683 René CHAPEAU, maître boulanger fils de défunt Mathurin CHAPEAU, maître boulanger er de Marie PERRONNEAU. Témoins et présents au mariage du côté du marié Pierre JOLLY, son oncle paternel, maître boulanger demeurant paroisse Saint Léonard, Isabelle CHAPEAU femme du dit JOLLY et du côté de la mariée : Guillaume DORSEMAINE, maître charpentier, son frère germain demeurant paroisse Saint Léonard, honorable homme René PHILBERT, marchand corroyeur, son cousin germain par alliance, Etienne GAILLARD, marchand corroyeur demeurant au Port Maillard paroisse Sainte Croix, cousin par alliance, Jean De HULER aussi de la paroisse Sainte Croix, cousin par alliance. Tous signent

D’où du premier mariage:

  1. Anne GARNIER baptisée à Saint Nicolas de Nantes le 18 février 1673, parrain Jean DORSEMAINE, charpentier demeurant près l’église Saint Léonard et marraine Anne GALLOIS femme de Jean GILLÉ Maître Pâtissier demeurant rue Saint Nicolas.
  2. Gilles GARNIER baptisée à Saint Nicolas de Nantes le 28 janvier 1674, parrain Georges ARNAULT, maître boulanger demeurant à la Saulzaie et marraine Claude DORSEMAINE femme de Jean HARDOUIN, maître corroyeur demeurant en la paroisse Saint Nicolas.
  3. Charlotte GARNIER baptisée à Saint Nicolas de Nantes le 19 avril 1676, parrain honorable homme Guillaume DORSEMAINE, maître charpentier demeurant au Port Maillard, paroisse Sainte Croix et marraine honorable femme Françoise DORSEMAINE femme de Jean LAMY, maître paumier, demeurant en la paroisse Saint Léonard, tous signent.
  4. Françoise GARNIER baptisée à Saint Nicolas de Nantes le 14 aout 1677, parrain honorable homme Etienne GAILLARD, maître corroyeur, et marraine honnête femme Françoise LEDUC, tous les deux demeurant rue du Port Maillard paroisse Sainte Croix Tous signent. Inhumée à l’age de 5 ans et demi le 6 janvier 1683 en présence de Marie BUSSONNIERE veuve de défunt Jean NAIL, architecte en la paroisse Saint Léonard, qui signe François baptisé à Saint Nicolas de Nantes le 1 juin 1680, parrain Vénérable et Discret Messire François LEFEVRE, prêtre chapelain de Bon secours et marraine honnête fille Jeanne BUSSONNIERE fille de Mathurin BUSSONNIERE, maître charpentier et de Michelle GALEREAU, demeurant rue Saint Léonard.

             Du second mariage :

5) Mathieu CHAPEAU baptisé à Saint Nicolas de Nantes le 21 décembre 1683, parrain honorable homme Mathieu BLOUIN, maître boulanger, demeurant rue de la Clavurerie et marraine honorable femme Claude CHAUVELON femme d’honorable homme René PHILBERT, marchand corroyeur demeurant rue Saint Nicolas.  Tous signent.

6) René CHAPEAU, baptisé à Saint Nicolas de Nantes le 19 mai 1686, parrain Guillaume Le ROUX, tanneur demeurant rue Saint Similien et marraine Isabelle CHAPEAU femme de Pierre ( X), boulanger demeurant rue Saint Léonard. Il sera inhumé le 22 aout suivant.

  1. Bonaventure, baptisé en Saint Léonard le 18 janvier 1634, et meurt en septembre 1642. «  Il tomba du logis de ses parents et mourut le lendemain n'ayant parlé depuis être tombé ».
  2. Anne, baptisée en Saint Léonard le 31 octobre 1636, et inhumée le 10 juillet 1709 en Saint Similien. Elle épouse par contrat du 27 novembre 1663 honorable homme Pierre BONNAUD, Maître Tanneur, demeurant au Bourgneuf, paroisse de Saint Similien. Elle était propriétaire d'une maison en la paroisse de Saint Léonard, qu'elle cède le 22 aout 1702 à Jean RETEAU Sieur du Fresne, maître architecte. Postérité BONNAUD.
  3. Marguerite baptisée en Saint Léonard le 18 février 1638.
  4. Mathurin baptisé en Saint Léonard le 31 mai 1639.
  5. Jacques baptisé en Saint Léonard le 4 juin 1640.
  6. Jean  le 7 juillet 1640 (jumeau ??) date ?)
  7. Jean qui suit  en 4a
  8. Guillaume qui suit en 4ab
  9. Jeanne baptisée en Saint Léonard le 23 janvier 1649.

4a)  Noble homme Jean DORSEMAINE sieur de la Grimaudière, procureur fiscal de la juridiction de Nort Sur Erdre. Baptisé en Saint Léonard le 18 octobre 1642, et est inhumé en Nort Sur Erdre le 17 octobre 1701. Hérite en 1696 de sa nièce Michelle HARDOUIN. Il épouse  Françoise MARTIN. (Postérité ?).

------

4ab) Honorable homme Guillaume DORSEMAINE, Maître Charpentier, baptisé en Saint Léonard de Nantes le 18 aout 1646, et décède avant 1705. Il épouse  en Sainte Croix de Nantes le 8 mai 1674 Marie BROSSARD, fille de feu (x) BOSSARD, tonnelier et Marguerite GAUDET. Présents et témoins au mariage : Jean et Jean DORSEMAINE, père et frère, Michel LE COINTRE, beau-frère de la fille, Mathurin ROUSSEAU, tonnelier, son cousin germain qui ne signe. Signatures : DORSEMAINE.

Il reprit la maison de son père devant l’église Saint Léonard en 1687 et en partie en l’acquérant auprès de Jean LAMY et Françoise DORSEMAINE. Guillaume DORSEMAINE est inhumé le 17 février 1692 en la paroisse de Saint Léonard de Nantes en présence de Jean DORSEMAINE, leurs enfants. En 1720 Marie BROSSARD, sa veuve est propriétaire de cette maison avec Delle Jeanne DORSEMAINE Dame du Fresne veuve de Jean RETAUD D'où:

  1. Jeanne baptisée à Sainte Croix de Nantes le 1 avril 1675, parrain Jean DORSEMAINE, maître charpentier de la paroisse Saint Léonard qui signe et marraine Marguerite GODET, veuve demeurant rue du Port Maillard qui ne signe.
  2. Jean qui suit en 5ab
  3. Une fille, morte en nourrice le 18 octobre 1681, en la maison de la Poupinière à Nort Sur Erdre.
  4. Madeleine épouse Mathieu LEPRÉ.
  5. Jeanne née vers 1680 et inhumée le 20 avril 1752 à Saint Léonard. Elle avait épousé Jean RETEAU Sieur du Fresne, Maître Architecte, inhumé à l’age de 53 ans le 17 décembre 1718. D'où:
  1. Louis RETEAU Sieur de la Budorière en Rouans, né le 7 mars 1703 et baptisé le 8 en Saint Léonard.
  1. Marie épouse Pierre RICHARD.

5ab) Noble homme Jean DORSEMAINE, commis auditeur du juge de la juridiction des regaires de Nantes, Notaire Royal. Né vers 1677 Inhumé le 14 septembre 1719 en Saint Léonard de Nantes.  Epouse en premières noces honorable femme Marguerite LAUNAY, puis veuf épousa en Saint Similien de Nantes le 2 mars 1716 Françoise GROLLEAU, fille d’honorable homme Mathurin GROLLEAU et honorable femme Mathurine ROUXEL, de la paroisse de Saint Nicolas. Mariage célébré en présence de Marguerite BORé, Marie BOSSARD, Jeanne DORSEMAINE, Marguerite GROLLEAU, Marie Magdeleine DORSEMAINE, Marie DORSEMAINE, Gabrielle GROLLEAU, J Le ROUX, Pierre RICHARD, Jeanne RETAU, Magdeleine RETAU, Jacques Le ROUX, G Le ROUX, C MARIOT, Guillaume YVER, M BRULE, prêtre. D'où:

  1. Jean-Baptiste baptisé en Saint Nicolas le 18 mars 1718. Inhumé à l’age de 5 ans en l’église Saint Nicolas de Nantes le 16 mai 1723.

------

3b) Pierre DORSEMAINE et Martine CORGNET, d’où :

  1. René baptisé à Saint Similien le 14 mai 1640, parrain le sieur René CORGNET et marraine Michelle GABOREAU, en présence des soussignés J. DORSEMAINE, FOUCAUD, Pierre CORGNET, et autres non lisibles.

------

Marie Magdeleine DORSEMAINE épouse en premières noces Louis CHAMPIGNY, maître boulanger et sergent de la communauté de Saint Clément inhumé le 15 octobre 1715 en l’église Saint Clément de Nantes en présence de Jean FAUCILLON, BLANDIN, Pierre LIGUEFILLE, ERNAUD.. Veuve elle épouse en secondes noces à Saint Clément de Nantes le 25 juin 1716 Mathieu LEPRE, fils de défunt Gabriel LEPRE et d’Anne GUITTON de la paroisse Saint Saturnin. Témoins au second mariage : M GUITTON, Jeanne DORSEMAINE, François BISOIN, Marie GUILLON, Pierre RICHARD, François GUITTON.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 26/03/2021