BONNAUD (Nantes)

BONNAUD

Etymologie : Serait lié au germanique BON-WALD , avec waldan qui veut dire gouverner, ou plus simplement à rapprocher de bon.

Lieu : Nantes

Notes : Quelques relevés sur une famille évoluant dans le monde des marchands tanneurs de Nantes. Jusqu’au XIX ème siècle les tanneries nantaises se situaient au bord de l’Erdre, nous trouvons la rue des tanneurs entre l’église Saint Similien et les Cours des 50 otages.

 Sources : Archives Municipales de Nantes, registres paroissiaux

Avertissements :

L’orthographe des noms de personnes et de lieux peuvent varier selon les retranscriptions des prêtres, ou clercs, notaires, tabellions, avec des variantes locales, accents, phonétiques, maîtrise de l’écritures.

Il est à rappeler que l’orthographe reste très libre jusqu’au XVIIIème siècle voire début du XIXème.

 

 

Bonnaud marc nantes

Marc BONNAUD, Maître chirurgien à Nantes enregistre un blason répertorié dans l’armorial d’HOZIER XVII ème siècle.

« D’argent à une montagne d’azur sommée d’un bouc de sable, accorné et onglé de gueules, deux en chef et un en pointe »

 

 

Notes Généalogiques :

 

Honorable homme Pierre BONNAUD, marchand tanneur, épouse en premières noces Marguerite COURTOIS. Puis veuf se marie par contrat du 27 novembre 1663 à Anne DORSEMAINE, fille d’honorable homme Jean DORSEMAINE, Maître charpentier et architecte et de Delle Jeanne CHAPELEAU, de la paroisse de Saint Léonard de Nantes.

Elle était propriétaire d'une maison en la paroisse de Saint Léonard, qu'elle cède le 22 aout 1702 à Jean RETEAU Sieur du Fresne, maître architecte. Postérité BONNAUD.

Pierre BONNAUD serait né vers 1625, il est décédé le 19 octobre 1670, et sera inhumé le lendemain en présence de sa femme et de Georges TESSIER, son gendre.

D’où du premier mariage :

  1. Françoise, baptisée en Saint Similien de Nantes le 24 septembre 1655, parrain, honorable homme Jean COURTOIS, aïeul de l’enfant, et marraine, honorable femme Françoise DELAPORTE, femme du Sieur Jean BUREAU, Maître tanneur. Elle épouse en Saint Similien de Nantes le 19 octobre 1670 honorable homme Georges TESSIER, marchand tanneur, né vers 1650 et originaire de la paroisse de Saint Pierre de Bouguenais. Le mariage est célébré en présence d’honorable homme Laurent GUERN, oncle de la mariée, Julien ROBERT, oncle également, Anne DORSEMAINE, sa belle-mère. Le mariage est célébré par Vénérable et Discret Messire Jean GUILLET, prêtre du chœur de cette paroisse. Le père de ma mariée n’est pas présent car il est alité à cause de sa maladie. D’où :
  1. Un enfant baptisé au logis de ses parents et inhumé le 6 avril 1679 en Saint Similien de Nantes.
  2. Georges TESSIER, né vers 1678, est inhumé en Saint Similien de Nantes le 19 juin 1679.
  3. Charles TESSIER, baptisé en Saint Similien de Nantes le 1er décembre 1680, parrain, Charles JOUBERT, marchand cordonnier, et marraine, honorable femme Françoise DELAPORTE, qui signe, en présence de Messire Jean ARNAUD, et Maître Jean MEROT.
  4. Louise TESSIER, baptisée en Saint Similien de Nantes le 20 janvier 1686, parrain, honorable homme Guillaume Le ROUX, marchand tanneur, marraine, Delle Louise PAVAGEAU, signatures de GROSLAUD, MARTIN, PAVAGEAU.
  5. Olivier TESSIER, baptisé en Saint Similien de Nantes le 11 novembre 1689, parrain, Maître Olivier de COUSSY, procureur au Présidial de Nantes, marraine honorable fille Marie TESSIER.
  1. Martine, baptisée en Saint Similien de Nantes le 28 décembre 1656, parrain, Vénérable Discret Messire Georges ARNAUD, recteur de la paroisse et grand vicaire de Monseigneur l’évêque de Nantes, et marraine, honnête fille Martine BOURDEAU, tous signent.

D’où du second mariage :

  1. Jeanne, baptisée le 18 novembre 1664 en Saint Similien de Nantes, parrain, Vénérable Discret Messire Georges ARNAUD, prêtre et docteur en théologie, et grand vicaire et official de Nantes et recteur de Saint Similien. La marraine fut honorable femme Jeanne CHAPELEAU.
  2. Jean, baptisé en Saint Similien de Nantes le 20 novembre 1665, parrain, honorable homme Jean DORSEMAINE, et marraine, Delle Henriette BOISCLAIR.
  3. Pierre, baptisé le 8 décembre 1666, parrain, Messire Jean MORVAN, prêtre du chœur de Saint Similien, et marraine, honnête fille Michelle BERNIER, femme du Sieur Simon LE HOUX, fabriqueur de cette église. Il décède dans la nuit du 15 au 16 aout 1673 et sera inhumé en Saint Similien de Nantes.
  4. Anne, née vers 1668, décède dans la nuit du mercredi 26 décembre 1673, elle sera inhumée en Saint Similien de Nantes le lendemain.
  5. Claude baptisée en Saint Similien de Nantes le 1er avril 1668, parrain, honorable homme Jean SAUNIER, Maître cordonnier, et marraine, honorable femme Claude DORSEMAINE, compagne d’honorable homme Jean HARDOUIN.

*****

Autres relevés

Guillaume BONNEAU et Renée BREGEON, d’où :

  1. Françoise, née le 24 mars 1693 et baptisée le même jour en Sainte Croix de Nantes, parrain, Jean BONNEAU, Maître mégissier, et marraine, Delle Françoise BREGEON, fille de Maître Pierre BREGEON, procureur au siège Présidial à la Prévôté de Nantes .

Jean BONNAUD et Marie MEUSNIER, d’où :

  1. Marguerite, baptisée en Saint Similien de Nantes le 23 juillet 1661, parrain, Gabriel MOUNIER, mari de Jeanne METAYER, et marraine, Nicole FRCAUD, femme de Guillaume LUCA, tous signent.

Mathurin BONNAUD, Maître boulanger, épouse en Saint Denis de Nantes le 1er juillet 1655 Marguerite LOUET, demeurant depuis longtemps dans la paroisse de Saint Denis

D’où :

  1. Françoise, née vers 1657, épouse en Saint Similien de Nantes le 28 aout 1674 le Sieur Zacharie BARREAU, né vers 1654, Maître boulanger, originaire de Saint Mars du Coutais. Le mariage est célébré en présence de Mathurin BONNAUD, Maître boulanger, père, qui signe, Marguerite LOUET, mère, H. BARREAU, frère, et Gabrielle GUIHARD. Elle sera inhumée le 24 janvier 1677 en Saint Similien de Nantes en présence de ses pères et mères.
  2. Marguerite, baptisée le 15 octobre 1659 en Saint Similien de Nantes, par Messire Jean GUILLET, parrain, honorable homme Gilles MABILLAIS, notaire, et marraine, honorable femme Marguerite FOUCHARD, tous signent.

Mathurin BONNAUD, Maître Boulanger, épouse en Saint Similien de Nantes le 17 octobre 1679 Catherine MAZUREAU, née vers 1639. Le mariage est célébré en présence des Sieurs CORDIER, Jean BELIARD, Pierre BRIDON, et Marguerite MAZUREAU.

Andrée BONNAUD, née vers 1611 et est inhumée en Saint Similien de Nantes le 18 octobre 1686, en présence de Michel BRETONNIERE, Jena PINOT.

Andrée BONNAUD et Pierre COUTEAU, d’où :

  1. Catherine COUTEAU, est inhumée en la chapelle de la Sainte Trinité en Saint Similien de Nantes le 26 aout 1666.

Claude BONNAUD est inhumée le 20 avril 1682 en l’église de Saint Similien de Nantes, née vers 1668, en présence d’honorable femme Anne DORSEMAINE et honnête fille Jeanne BONNAUD, tous signent.

Jeanne BONNAUD et honorable homme Jean BOISCLAIR, d’où :

  1. Marguerite BOISCLAIR, baptisée en Saint Similien de Nantes le 21 décembre 1665, parrain, honorable Jean LE TOURNEUX, et marraine, honorable femme Michelle BERNIER, femme d’honorable homme Simon LE HOUX.
  2. Martin BOISCLAIR, baptisé en Saint Similien de Nantes le 16 novembre 1667, parrain, honorable homme Simon LE HOUX, et marraine, honorable femme Françoise BOISCLAIR, femme d’honorable Jacques (COTTINEAU ?).

*****

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire