SEVESTRE : Généalogie Sevestre Mayenne, Anjou, Nantes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SEVESTRE

 

 

 

Etymologie : Forme populaire de SYLVESTRE

 

 

 

Lieu : Mayenne, Anjou, Loire Atlantique

 

 

 

Notes : Famille sur laquelle nous trouvons la première trace en Mayenne, à Marigné Peuton, mais il semble que cette localité ne soit pas vraiment le premier berceau de la famille comme en témoigne le peu de trace dans les actes paroissiaux.

 

 

 

Visiblement au XVII ème siècle les générations bénéficie d'une certaine éducation au regard des signatures. Quelques membres migrent vers la Ville de Nantes sur la seconde moitié du XVII ème siècle en s'alliant à des familles ayant des activités très liées aux trafics maritimes florissant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Sources : Registres paroissiaux : Archives départementales  Mayenne, Maine et Loire, Loire- Atlantique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1) François SEVESTRE épouse Gillette BARAIS  (BARRET) d'où:

 

 

 

  1. Charles qui suit en 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2) Charles SEVESTRE né vers 1652,  couvreur d'ardoise, il sera inhumé en Marigné Peuton le 20 mai 1717, en présence de Pierre HOUDEBIN et Hilaire GERBOUIN, Claude PANNIER. Il épouse en premières noces à Marigné Peuton (Mayenne) le 2 octobre 1684 Marguerite GUERIN, fille de René GUERIN et Jeanne AUBRY. Présents à ce mariage René GAUGUELIN, tisserand qui assiste Charles, René GUERIN, Maréchal, Michel JOUANNEAU, tisserand, Samson MARGERIE, marchand.

 

 

 

Veuf il épouse à Marigné Peuton le 5 juillet 1694 Magdeleine GERBOUIN, née vers 1674 et inhumée en Marigné Peuton le 27 septembre 1706 en présence de son mari et de Jacques HERROUIN et de Claude PANNIER. Elle était fille de René GERBOUIN et de Marie BESNIER, en présence de Jean BESNIER, Pierre SANSEAU, marchand, Jacques GUERIN, René CLAVEUL.  D'où:

 

 

 

Du premier mariage :

 

 

 

  1. Jeanne baptisée en Marigné Peuton le 26 octobre 1686, parrain René GUERIN, maréchal de cette paroisse, et marraine Jeanne GUERIN, de la paroisse de Laigné. Elle sera inhumée le 20 avril 1690.
  2. Charles baptisé en Marigné Peuton le 27 septembre 1685, parrain Samson MARGERIE, hoste, et marraine Michelle MAUSSION (MAUXION), de cette paroisse.
  3. c)Pierre baptisé en Marigné Peuton le 5 janvier 1690, parrain Pierre Xavier LOMBALLAIS, de la paroisse de Peuton et marraine Catherine SANCEAU, de cette paroisse. Il sera inhumé le 9 janvier suivant.

 

 

 

Du second mariage:

 

 

 

  1. Germain, baptisé en Marigné Peuton le 28 décembre 1694, parrain Germain SERCOQ et marraine Jeanne LE HOUVEU. Il sera inhumé le 18 février suivant, en présence de René GUINTAYS.
  2.  Charles baptisé en Marigné Peuton le 29 décembre 1695, parrain René SANCEAU, marchand et marraine Perrine GERBOUIN.
  3. Jacques baptisé en Marigné Peuton le 13 mai 1698, parrain Jacques PLANCHEREAU, de cette paroisse et marraine Marie BESNIER, de la paroisse de Houssais. Il sera inhumé le 1 juin suivant en présence de Jacques GUERET.
  4.  Magdeleine baptisée à Marigné Peuton le 16 avril 1700, parrain Jean BESNIER, laboureur et marraine Jeanne BIESLIN, qui ne signent. Elle épouse à Château Gontier (53) en la paroisse de Saint Jean Baptiste, le 8 janvier 1733, René SANCIER, veuf de défunte Mathurine VIOT. Témoins du mariage: Renée SANCIER, sœur, Louis BOULEAU, son neveu, René BOULEAU, neveu. Du côté de l’épouse: Jean GERGET, oncle, René MOREAU, cousin germain, Marie GERBOUIN, sa tante, Perrine GERBOUIN. Signature Magdeleine SEVESTRE. D'où:

 

 

 

  1. François- Madelon baptisé en St Jean B de Château Gontier le 2 mars 1736, parrain François PICOT, son parent, Tisserand et marraine Françoise BELOUIN, épouse                              de Louis BOULEAU, Maître Lamier, oncle de l'enfant.
  2. René-François baptisé en St Jean B de Château-Gontier le 18 février 1734, parrain François DUMESNIL, marchand teinturier et marraine Delle Marie BLANCHET, fille.

 

 

 

            e') Pierre  qui suit en 3

 

 

 

            c')  Jacques baptisé à Marigné Peuton le 13 septembre 1705, parrain Jacques GIRAUDIERE, et marraine Marie BESNIER.

 

 

 

 

 

 

3) Pierre SEVESTRE,  baptisé le 25 janvier 1703, parrain Pierre HOUDEBIN, laboureur et marraine Marguerite VERON. Il s'installe à Angers, et épouse en St Aignan d'Angers le lundi 27 juin 1735 Françoise Julie REPUSSARD, née vers 1711, et inhumée en St Pierre d'Angers le 1 octobre 1756, elle était veuve de René VALLIER, cordonnier, fille de défunt Jacques REPUSSARD et de défunte Françoise LIGEREAU.

 

 

 

Témoins au mariage : Toussaint REPUSSARD, curateur, Magdeleine SEVESTRE, femme de Pierre SANCIER, demeurant à Château- Gontier, sœur de l'époux, André LIGEREAU, oncle, Jean-François SIMON, oncle de l'épouse, Michelle MASSONNEAU femme de MR OUDON, beau père de l'épouse, Marie LIGEREAU, et autres . (Signatures : Pierre SEVESTRE, Magdeleine SEVESTRE, F REPUSSARD, André LIGEREAU, Jean-François SIMON, Marie LIGEREAU, M REPUSSARD). D'où:

 

 

 

  1. Pierre-André baptisé en St Pierre d'Angers le 5 juillet 1736, parrain André LIGEREAU et marraine Jeanne BEAUDRY, femme de Charles PERRAULT, Maître d'hôtel de Monsieur d'AUTICHAMPS. Signatures SEVESTRE et LIGEREAU.
  2. Jeanne, née vers 1748, épouse en premières noces à Chantenay le 12 novembre 1770 Julien AMELIN, marin né vers 1735, de la paroisse de Saint Nicolas, mais résidant depuis longtemps à Chantenay. Le mariage est célébré en présence de Jean GIGAULT, débitant, tuteur de l’épouse et de Jean MESNIL, Jean AMELIN, frère, et du côté de l’épouse, le Sieur Toussaint ALBERT, Maître d’écriture, Pierre PERIGAU, son cousin germain. Signatures GIGAULT, MESNIL, AMELIN, Léonard THOMAS. Puis veuve se remarie à Nantes, en la paroisse de Chantenay, où « elle est domiciliée depuis longtemps » le 29 mai 1781 avec Jean BERNARD, charpentier de navire, veuf de Marie LASSERE, natif de la paroisse de Saint Donatien, et domicilié depuis longtemps en la paroisse de St Similien. Présents au mariage : Louis AFFILÉ, beau-frère de la mariée, qui signe, Pierre RALLIER « f de la mariée.. » Pierre BERNARD, père, René BERNARD, frère du mariée.
  3. Françoise, née vers 1738, épouse en premières noces le 21 février 1757 «  en la Chapelle Plébéienne située dans l'étendue de la Paroisse de St Julien d'Angers » Jacques GIGAULT, aubergiste, fils de défunt René GIGAULT et de Michelle MARCHANT, de la paroisse de St Julien. Témoins au mariage : Perrine GIGAULT femme de Pierre LEMOINE, de la paroisse de St Martin, Urbain MARTIN, beau frère, Pierre SEVESTRE, père, Pierre VALLIER, frère, honorable homme Pierre CHARBONNIER, Renée LIGEREAU, sa femme, cousins issus de germains, Pierre LIGEREAU, Renée LIGEREAU, de la paroisse ST Maurice, cousins . (Signatures : Jacques GIGAULT, « P GIGOIL », Pierre CHERBONIER, SEVESTRE, Louis LIGEREAU, Pierre VALLIER, R GIGAULT, LEMOINE.)

 

 

 

Veuve elle épouse en secondes noces  à Nantes paroisse de Chantenay le 17 mai 1774 Louis AFFILLÉ, aubergiste à Nantes, fils de Louis AFFILLÉ, laboureur  et portefaix à Chantenay Nantes et d'Elisabeth LE NOIR.

 

 

 

Elle sera inhumée en Paimboeuf (44), le 31 janvier 1810, où elle vivait en sa maison au 8 rue grande section 3ème. Acte de décès comparaissant le Sieur Jean-Marie PICHAUD, Capitaine de Navire, âgé de 32 ans et Jean-François BIRY, plombier, âgé de 54 ans demeurant tous les deux en la paroisse de Paimboeuf. Postérité AFFILLÉ.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 29/04/2021