DORINEAU

DORINEAU

Etymologie : Un lien possible avec « doré », ou comme avance Albert DAURAT, pourrait être des hypocoristiques de Théodore, en ajoutant que dans le midi « daurin » est un nom d’oiseau.

Lieu : 

Notes : La famille DORINEAU est connu depuis le XIV ème siècle à Noirmoutier, et occupa des charges importantes dans l’ile. Sa qualité de noble ne fut pas reconnue au XVIIIème siècle.

Le Bois Sableau a été probablement une terre noble, « au sol calcaire, colline de sable et grands ombrages », des hachettes celtiques y furent trouvée. Cette terre passa aux BOUHIER.

La généalogie publiée par BEAUCHET-FILLEAU comporte une erreur sur la lignée d’Elisabeth DORINEAU qui épouse Joseph DUDOYER Sieur du Temple.

Sources : Archives départementales de Vendée, Dictionnaire historique et généalogique du Poitou par BEAUCHET-FILLEAU, bulletin philologique et historique jusqu’à 1610 du comité des travaux historiques et scientifiques. Etat du Poitou sous Louis XIV, rapport au roi et mémoire dur le clergé, la noblesse, la justice et les finances (Barentin- Charles COLBERT Marquis de Croissy). Annuaire départementale de la Société d’émulation de Vendée. Le Poitou au Conseil d’Etat du 1er octobre 1663 au 31 décembre 1664 par A. de La BOURALIÈRE. Notice généalogique de la famille PIDOUX par le Vicomte de POLI.

Blason :

« D’azur au chevron d’or accompagné en chef de 3 étoiles d’or, rangées d’argent et en  pointe d’un lion de même »

Ou

« D’azur au chevron d’or et un lion d’argent en pointe, le chef d’argent chargé de 3 étoiles d’azur ».

                

Dorineau 1Dorineau 2

 

 

 

Avertissements :

L’orthographe des noms de personnes et de lieux peuvent varier selon les retranscriptions des prêtres, ou clercs, notaires, tabellions, avec des variantes locales, accents, phonétiques, maîtrise de l’écritures.

Il est à rappeler que l’orthographe reste très libre jusqu’au XVIIIème siècle voire début du XIXème.

Généalogie en cours de construction susceptible d’être complétée ou modifiée.

1) Luc DORINEAU, qualifié de noble homme et habitait à Noirmoutier à la fin du XVème siècle. D’où :

  1. Lucas qui suit en 2
  2. Jacques Sieur du Fief Jeannin, cité comme curateur de sa nièce, Marie DORINEAU en 1563.

2) Luc DORINEAU Sieur de La Pommière, rendit hommage au Seigneur de Noirmoutier le 3 avril 1538. Il épousa en premières noces vers 1520 Perrine CHARLEAU, puis veuf, il se remaria à Louise REGNAULT.

Il est cité comme Luc DORINEAU, l’aîné, fils du receveur de Noirmoutier en fin d’été 1610. Sa situation était semble- t- il importante dans l’ile, car il est concerné par l’organisation de la défense de l’ile en 1540 en tant que lieutenant du château.

Le 23 septembre 1542 un incident sérieux ce produit, et il sera accusé de concussion, lors des combats navals entre les Espagnols et les olonnais. Il s’avère que la population de Noirmoutier n’avait pas a priori l’état d’esprit combattif compte tenu des charges qui pesaient sur eux pour contribuer à la défense de l’ile. A ce titre il fut auditionné par la Cour de Thouars.

En 1543 répondait au contrôleur qui l’accusait de corruption et presque de trahison « Tu joues à faire brûler l’huile comme ci-devant elle a été, d’un excès de zèle guerrier pouvaient venir des représailles sanglantes ».

D’où du premier mariage :

  1. Sébastien qui suit en 3

D’où du second mariage :

  1. Bonaventure, qui épousera le 21 avril 1555, Lucas MACÉ, Ecuyer, Seigneur de La Barbelais. Puis veuve elle se remarie à Guillaume PIDOUX Sieur de La Maduère.
  2. Marie, épouse le 7 novembre 1563, François BUOR, Seigneur de La Méronnière. Celle-ci testa le 22 juin 1626 et demandait à être inhumée dans le tombeau destiné à son fils Georges, placé aux pieds de son mari.
  3. Louise, épouse Maître Robert GARNIER Sieur de La Bloure.
  4. François Sieur de La Jalaisière, qui passe un acte avec ses 3 sœurs le 27 mai 1576.
  5. Probablement Jeanne qui épouse vers 1550 Nicolas BOUHIER (Non vérifié)

3) Sébastien DORINEAU Sieur de Fortune et du Fief Jousselinière, fermier de Noirmoutier. Il épouse le 1er novembre 1546 (GUERRY et MARREAU, notaire à Noirmoutier) Marguerite du BREUIL.

Le 4 mai 1547, il rendit aveu et dénombrement au Seigneur de La TREMOILLE. Il était décédé avant le 10 mai 1588 date du partage de sa succession. D’où :

  1. Luc qui suit en 4
  2. Louise qui partage avec ses 3 frères le 10 mai 1588 (DELAUNAY DEVILLIER, notaires à Noirmoutier). Elle épousera En premières noces, Jacques du BREUIL, Ecuyer, Seigneur de Liollière et de La Grollière. Veuve en 1567 elle se remarie avec Gilles BOUTIN, Ecuyer, Seigneur de Chaslons.

D’où du premier mariage :

  1. Un fils dont elle deviendra tutrice ( FILLON cabinet de Michel TIRAQUEAU).

4) Luc DORINEAU Sieur de Fortune et de Liollère à Langon, et de La Robinière, sénéchal de Noirmoutier. Il transigea le 25 septembre 1573 ( COUILLAUT et GRIGNON, notaire à Fontenay) avec Mathurin TIRAQUEAU , Seigneur de La Chapelle, de Velluire, sur des droits de rachats. Il fit aveu de La Liollière le 28 novembre 1578 par acte signé Luc DORINEAU, Ecuyer (Archives de La Vienne).

Il épouse le 23 octobre 1573 (PASSIER et NAUDIN, notaires à La Rochelle), Philippe de SAINT HILAIRE. Il transigea à cause de la dot de sa femme le 8 janvier 1574 Partage avec sa sœur en 1588, (BERNARD, notaire au Langon), et décèdera avant le 5 juin 1610, date du partage de ses biens. D’où :

  1. Gédéon qui suit en 5a
  2. Jean Sieur de Fortune, qui épouse X, d’où :
  1. Probablement Marie, qui décèdera sans alliance. Sa succession étant ouverte le 17 novembre 1660 entre ses cousins.
  1. Luc qui suit en 5b (Branche du Fief Cadou)
  2. Louis, était mineur le 16 juin 1595
  3. Catherine
  4. Luc
  5. Jacquette

5a) Gédéon DORINEAU Sieur de La Bastière, baptisé à La Rochelle le 31 aout 1574. Il partage avec ses frères en 1610. Epousa le 11 mars 1614 (PHILIPONNEAU et PAJEAN, notaires en la châtellenie d’Aubigny) Perrine Le ROUX.

D’où :

  1. Louis, Ecuyer, Seigneur de La Bastière, épouse en premières noces Madeleine FOURESTIER, puis veuf, se remarie le 30 décembre 1655 (SAUNIER et ROLLAND, notaires au Gué de Sainte Flaive), Susanne BROSSEAU. Epouse en 3ème noces le 31 janvier 1663, Renée d’AUX, fille de Claude d’AUX, Ecuyer, Seigneur de La Chaume, et de Diane de COUHÉ. Cette dernière est dite veuve le 10 mars 1669 et épousera Charles BAUDRY, Ecuyer, Seigneur d’Asson.

D’où de son premier mariage :

  1. Anne, maintenue noble par BARENTIN le 12 juillet 1668
  2. Susanne, épouse à Château Guibert (BELLENOUE Vendée), le 25 novembre 1681, René de La BOUCHERIE, Chevalier, Seigneur de La Roussière.
  1. Sébastien qui suit en 6a
  2. Gédéon, baptisé à Noirmoutier le 7 novembre 1662, parrain, Luc DORINEAU Sieur de La Roussière, son oncle. Il décède enfant.

6a) Sébastien DORINEAU Sieur de La Charlière, procureur fiscal de l’Ile de Bouin pour la partie de Bretagne. Il partage la succession de ses aïeux et de Jean DORINEAU Sieur de Fortune avec ses frères et sa sœur, ainsi que la veuve de Luc DORINEAU Sieur du Fief Cadou, le 17 novembre 1660.

Il épouse le 24 novembre 1659 (BOUCHER, notaire à Noirmoutier), Aimée Renée CHIFFOLEAU, fille d’Elie CHIFFOLEAU et de Jacquette MACÉ. Veuf il se remarie à Anne PREVOST.

D’où du second mariage :

  1. Luc Sébastien  qui suit en7a
  2. Probablement Jean Sieur de Fortune qui épouse Louise GABORIT, d’où :
  1. Jean Jacques , baptisé le 21 janvier 1700

7a) Luc Sébastien DORINEAU, Ecuyer, Sieur de La Baudrière, baptisé à Noirmoutier le 6 mars 1678, et épouse Jeanne ROUSSEAU.

D’où :

  1. Pierre, baptisé à Noirmoutier le 22 avril 1702.
  2. Jean Aimé, baptisé à Noirmoutier le 27 décembre 1703, parrain Messire Louis Jacques d’HERTSFELT, Ecuyer Sieur de La Voisière, ancien capitaine du régiment de Picardie, gouverneur et commandant pour le Roi, capitaine des gardes côtes de l’ile, et marraine, Delle Marie d’HERTSFELT, fille de Messier Jacques d’HERTSFELT.

 

 

Branche du Fief Cadou

5a) Luc DORINEAU Sieur de La Roussière et du Fief Cadou, greffier de Noirmoutier. Il partage les biens de ses parents en 1610.

Il épouse en premières noces le 1er mai 1628 Elisabeth GUILLAUMEAU. Veuf il se marie à Susanne REBUFFÉ, puis épouse le 23 octobre 1639 Claude de MOSSION (Laurent MUREAU, notaire de la Châtellenie de Saint Florent Le Viel).

Luc DORINEAU décèdera avant le 13 avril 1645 date de l’inventaire de  ses meubles et titres.

D’où du premier mariage :

  1. Elisabeth, épouse à Saint Brévin (Les Pins) le 29 février 1650, noble homme Joseph DUDOYER Sieur du Temple, fils d’honorable homme Guillaume DUDOYER Sieur de La Jansonnière et de Dame Catherine BIENAIMÉ. Le mariage est célébré en présence d’Ecuyer Pierre GUILLAUMEAU Sieur du Puy du Chesne, beau-frère du marié, et oncle de la mariée,, Delle Elisabeth GUILLAUMEAU, mère, Thomas LE BRETON Sieur de La Rivière, Maître François CHESNEAU, Julien DAVOLEAU. Postérité DUDOYER.

D’où du second mariage :

  1. Luc qui suit en 6a
  2. François Sieur de La Roussière, né posthume à Noirmoutier le 30 mai 1645, avocat en Parlement et sénéchal de la baronnie de Commequiers à Challans. Il assiste le 10 février 1698 comme parent maternel au contrat de mariage de Jacques ROBERT, Ecuyer, Seigner du Bois Sableau avec Anne ROBERT de BOIS FOSSÉ. Il partagea les biens de la succession de ses pères et mères, le 10 novembre 1698 avec Renée Françoise CHIRON et ses neveux (CHOTARD, notaire à Noirmoutier).

Il avait épousé Jean BAIZEAU, d’où :

  1. François Sieur de La Roussière, épouse Marie Thérèse MAUBLANC. Il vendit le 8 aout 1722 une pièce de terre à César GOGUÉ, Maître chirurgien de Noirmoutier. D’où :
  1. Louise, baptisée à Noirmoutier le 14 décembre 1697, parrain, Jean DORINEAU.

6a) Noble homme Luc DORINEAU Sieur du Fief Cadou, émancipé de justice par la juridiction de Noirmoutier le 28 septembre 1654. Il afferme avec Mathurin BOURIAU le 25 septembre 1663, le marquisat de Noirmoutier auprès du Duc de La TREMOILLE.

Il épouse Marie BORIT, et était décédé avant le 15 novembre 1698, date de sa succession.

Luc DORINEAU sera inhumé à Noirmoutier le 14 décembre 1682.

D’où :

  1. Luc qui suit en 7a
  2. Susanne, baptisée à Barbâtre le 15 novembre 1663, parrain, honorable Mathurin BOURIAUD Sieur de L’ Anglée, et marraine, Delle Susanne PORTEAU, femme de noble homme Louis GUESDON Sieur de Daymé, procureur fiscal de Barbâtre, tous signent avec Hugues de FAYE, Jehan BOUHIER du SABLEAU, Louis MACÉ BARBELAIS, de VAUGUYON, Isabelle GUILLAUMEAU, Isabelle DORINEAU, Renée PINEAU, Françoise LE FLOU, Françoise PINEAU, Hélène PINEAU, Brigitte PLUMET, Marie PLUMET, Anne IMBERT. Elle sera inhumée le 23 avril 1674 à Noirmoutier.
  3. François Sieur de La Bassetière, baptisé à Noirmoutier le 16 février 1668, parrain, noble François DORINEAU, et marraine, Delle Isabelle DORINEAU, veuve de noble homme Luc DORINEAU Sieur de La Roussière. Il inscrit son blason à l’armorial d’HOZIER, en 1696.
  4. Mathurin, né le 3 juin 1669 et baptisé à Noirmoutier le 5 suivant 1669, parrain, noble homme Louis MACÉ Sieur de La Barbelais, et marraine, Dame Guillemette DORINEAU, femme de François MALET Sieur de La Gicoulière, en présence de Luc DORINEAU, Pierre MALLET, Marie MALLET, Pierre MALLET, Anne DELALANDE, Hélène JOLLY, Isabelle DORINEAU.
  5. Gabrielle, baptisée à Noirmoutier le 8 octobre 1670, parrain, noble homme Jacques PORTEAU Sieur de La Tibergère, sénéchal de Noirmoutier, et marraine, Perrine GRASSET, femme de Monsieur du FRESNE, tous signent avec Guillemette DORINEAU, Françoise LE FLOU, Françoise PINEAU, Hélène PLUMET, Anne PINEAU, Anne IMBERT, Marie BOUTEILLER, Germaine LE BRETON, BAIZEAU. Elle épouse à Noirmoutier le 24 novembre 1699, noble homme Jacques GARREAU Sieur du Breil, fils de noble homme Jacques GARREAU Sieur de La Bourie, docteur en médecine, et de Delle Catherine CLERICEAU, de la paroisse de Notre Dame de Legé. Tous signent avec BOUHIER de BEAUPUY, DORINEAU de FORTUNE, MECHINEAU, Pierre JOLLY, RAGONNEAU de La DORINIÈRE.
  6. Jeanne, baptisée à Noirmoutier le 15 janvier 1672, parrain, noble homme Charles MACÉ Sieur de La Salle, et marraine, Delle Isabelle DORINEAU, tous signent avec Aimé IMBERT, Louise Thérèse MECHINEAU, Hélène PLUMET, Hugues de FAYE.
  7. Susanne, baptisée à Barbâtre le 20 aout 1676, parrain, Martial MALLET, Ecuyer, Sieur de La Pichière, et marraine, Dame Marie BOURIAUD, fille de noble homme Mathurin BOURIAUD, tous signent avec François DORINEAU, Françoise PINEAU, Anne PINEAU, Marguerite MOREAU. Un acte existe également le 11 aout 1676 à Noirmoutier avec les soussignés Isabelle DORINEAU, Françoise LE FLOU, BAIZEAU de La PALLU. Elle sera inhumée le 6 septembre 1676.
  8. Charles qui suit en 7b  
  9. Pierre Sieur des Fréchaussières. Le 10 et 15 octobre 1698 il partage avec ses frères la succession de leurs parents.
  10. Marie Anne, baptisée à Noirmoutier le 28 janvier 1667, parrain, noble homme Pierre REBUFFÉ Sieur de Beaupuis, et marraine, Delle Anne de FAYE, fille d’Hugues de FAYE Sieur de La Renouard, et de Delle Anne IMBERT, en présence d’Anne PINEAU, Charles MAUBLANC, Brigitte PLUMET, Marie BOUTEILLER, Françoise PINEAU. Elle épouse à Noirmoutier le 19 novembre 1691, Louis BOUHIER, Seigneur de Beaupuy. Elle sera inhumée le 21 mars 1678.

7a) Noble Luc DORINEAU Sieur du Fief Cadou, baptisé à Noirmoutier le 4 mars 1666, parrain, René REBUFFÉ Sieur du Plessis, et marraine, Delle Gabrielle BONIN, tous signent avec Hélène PLUMET, Susanne PORTEAU, Isabelle GUILLAUMEAU, Anne PINEAU, Anne IMBERT, Françoise LE FLOU, Françoise PINEAU, René PINEAU, Bonne PINEAU, Renée DOUCET. Il épouse le 3 aout 1694 (RENAULT et NICOLLON, notaire à La Garnache, Renée Françoise CHIRON. Il était décédé avant le 10 novembre 1698.

Sa veuve, ses frères et son oncle François DORINEAU, sont maintenus nobles par Monsieur de MAUPEOU le 19 novembre 1699. Mais sur appel de SAINT GUERN, commis à La Rochelle de la noblesse, ils furent condamnés par le même intendant le 19 juillet 1700 à la condition roturière. Renée Françoise CHIRON a dû s’acquitter d’une amende de 400 livres, et François DORINEAU Sieur de La Roussière à 2 000 livres.

7b) Charles DORINEAU Sieur de La Jousselinière, baptisé le 25 mars 1674 à Noirmoutier, parrain, noble homme Charles MOSNIER Sieur des Mouriers, et marraine, Delle Françoise LE FLOU, femme de noble homme Pierre REBUFFÉ Sieur de Beaurepaire, tous signent avec Joseph DUDOYER, Isabelle DORINEAU, Perrine GRASSET.

Il épouse le 20 février 1708 à Noirmoutier Delle Jeanne GUIGNARD, veuve d’honorable homme Jacques MASSON. Le mariage est célébré en présence de DORINEAU La ROUSSIÈRE, BOUHIER de BEAUPUY, de La JOUSSELINIÉRE.

A Rattacher

Jean DORINEAU Sieur de Grand Champ  est inhumé à Noirmoutier le 26 avril 1667. Il avait épousé Catherine CHEVALIER.

D’où :

  1. Nicolas est inhumé à Noirmoutier le 3 décembre 1646.
  2. Jean est inhumé à Noirmoutier le 23 novembre 1650.
  3. Louise avait épousé Monsieur de La TOUR COSSÉ, et est inhumée à Noirmoutier le 7 Aout 1662.
  4. Jean est inhumé à Noirmoutier le 15 décembre 1662.

Noble homme Luc DORINEAU et Delle Claude de MOTIER, d’où :

  1. Claude, inhumée à Noirmoutier le 21 septembre 1646.

1) Noble homme François DORINEAU, et Delle Marie MAUBLANC, d’où :

  1. François, qui suit 2a
  2. Jean qui suit en 2b

1a) François DORINEAU Sieur de La Roussière, baptisé à Noirmoutier le 29 juin 1669, parrain, noble homme Luc DORINEAU Sieur du Fief Cadou, et marraine, Dame Guillemette DORINEAU, femme de François MALLET, Ecuyer, Seigneur de La Gilousière. Epouse à Noirmoutier le lundi 7 mai 1703, Delle Marie Thérèse MAUBLANC, fille de défunt noble homme Nicolas MAUBLANC Sieur de La Savinière et  Delle Marguerite FRIOU. Le mariage est célébré en présence des soussignés, Nicolas MAUBLANC, F. MAUBLANC, Henri Thomas MAUBLANC, DORINEAU La ROUSSIÉRE, Marguerite FRIOU, BOUHIER BEAUPUY, BOUHIER du SABLEAU, PINEAU, CHOTARD, DESOUCHES, REBUFFÉ de BEAUREPAIRE.

D’où :

  1. Marie Nicole, baptisée le 23 avril 1704 à Noirmoutier, parrain, François DORINEAU Sieur de La Roussière, et marraine, Marguerite FRIOU, tous signent avec Susanne REBUFFÉ, Jeanne BAIZEAU, Marie DORINEAU, Louise GAUTIER.
  2. Charles Nicolas, baptisé à Noirmoutier le 27 novembre 1707, parrain, noble Charles DORINEAU Sieur de La Jousselinière, et marraine, Delle Jeanne BAIZEAU, tous signent avec Marie FRIOU, Jeanne MOURAUD, Jeanne GUIGNARD, Marguerite LE MAIGNEN, Marie DORINEAU, Susanne MACÉ.

2b) Jean DORINEAU, Ecuyer, Sieur de Fortune, baptisé le 17 février 1672 à Noirmoutier, parrain, honorable homme Guillaume MAUBLANC, et marraine, Delle Anne MAUBLANC, tous signent avec Marie BORIT, Louise Thérèse MECHINEAU, Luc DORINEAU, Perrine GRASSET, Marie BOUTEILLER, Jehan BOUHIER du SABLEAU. Il épouse à Noirmoutier le 16 juin 1698, Delle Louise GABORIT, fille de feu noble Jacques GABORIT et de Delle Louise MUSSEAU Sieur et Dame des Noues, tous signent avec Joseph BONNIN, cousin germain, Pierre MAUBLANC, MECHINEAU, Pierre JOLLY.

D’où :

  1. Jean Jacques, baptisé à Noirmoutier le 21 janvier 1700, parrain, François DORINEAU, Ecuyer, Sieur de La Roussière, et marraine, Delle Jeanne BAIZEAU, tous signent avec Marie DORINEAU, Marie FRIOU, Jeanne MOURAUD, Louise GAULTIER, Susanne REBUFFÉ, Susanne MACÉ.
  2. François Louis, baptisé à Noirmoutier le 18 juillet 1704, parrain, François DORINEAU, et marraine, Delle Marie FRIOU, tous signent avec Susanne REBUFFÉ, Jeanne BAIZEAU, Elisabeth JOLLY, DORINEAU de La ROUSSIÈRE, RAGONNEAU de LA DORINIÈRE, DORINEAU de La JOUSSELINIÈRE.

****

1) Sébastien DORINEAU, Ecuyer, Sieur de La Charlière et Delle Anne PENAUD (PAISNOT), d’où :

  1. Luc Sébastien qui suit en 2

2) Luc Sébastien DORINEAU Sieur de La Baudière épouse à Noirmoutier le 27 février 1700, Delle Jeanne ROUSSEAU, fille de feu Philippe ROUSSEAU Sieur de La Flechassière et de Jeanne JOLLY. Le mariage est célébré en présence des soussignés, du PORTEAU, DORINEAU de La JOUSSELIÈRE, JOLLY de La PETITE ROCHE, RAGONNEAU de La DORINIÈRE, DORINEAU de La BASSETIÈRE. D’où :

  1. Luc Joseph, baptisé à Noirmoutier le 19 novembre 1700, parrain, Nicodème BARBIN, et marraine, Hélène JOLLY, en présence des soussignés Marie DORINEAU, Marguerite FRIOU, Susanne REBUFFÉ, Marie FRIOU.
  2. Pierre, né le 9 avril 1702, et baptisé le 22 à Noirmoutier, parrain, noble homme Pierre JOLLY Sieur de La Gabinière, et marraine, Marie FRIOU, tous signent avec Marie Thérèse MAUBLANC, MECHINEAU, DORINEAU de La JOUSSELINIÈRE, JOLLY de La PETITE ROCHE.
  3. Marie Hélène, baptisée à Noirmoutier le 20 janvier 1706, parrain, honorable homme Pierre JOLLY Sieur de La Petite Roche, et marraine, Delle Hélène JOLLY, tous signent avec Marie FRIOU et Susanne REBUFFÉ.

****

Noble homme François DORINEAU, Ecuyer, Sieur de La Roussière épouse à Noirmoutier le 19 octobre 1691, Dame Jeanne BAIZEAU, veuve de Guillaume MOURAUD. Le mariage est célébré en présence des soussignés J. LOCQUET, M. COURAUD, RAGUIDEAU, F. MAUBLANC, Louis GAULTIER, Jeanne MOURAUD, R. BAIZEAU.

D’où :

  1. Luc, baptisé à Barbâtre le 12 décembre 1694, parrain, noble homme François DORINEAU et marraine, Marie BAIZEAU.
  2. Louis, baptisé à Noirmoutier le 14 décembre 1697, parrain, Jean DORINEAU, Ecuyer, et marraine, Louise GAUTIER, tous signent avec Jeanne MOURAUD, Marie DORINEAU, Marie FRIOU, Louis PETIT, Pierre JOLLY, DORINEAU de BEAULIEU.

****

Louis DORINEAU, Ecuyer Sieur de La Bassetière, décédé avant 1681 et Madeleine FORESTIER, d’où :

  1. Susanne épouse à Château Guibert le 25 novembre 1681, René de La BOUCHERIE, Seigneur de La Rousselière, fils de feu Claude de La BOUCHERIE, Seigneur du Breuil, et de Marie JULIOT.

****

Robert DORINEAU, décédé avant 1654, avait épouse Catherine BAIZEAU, d’où :

  1. Mathurine épouse le 21 avril 1654 à Noirmoutier Jean THOMAS, fils de Jean THOMAS, et de Jacquette PRIOU. Le mariage est célébré par Nicolas ISACARD et  Jean MICHEAU.

****

Le Sieur DORINEAU Sieur du Bois Sableau est inhumé en l’église de Saint Urbain le 25 juillet 1671. Il est probable que cela soit celui-ci qui fut cité comme complice de l’enlèvement et de l’évasion de François CHARRUYAU, l’un des collecteurs de la paroisse de Beauvoir en 1662.

****

Bonaventure DORINEAU avait épousé Guillaume PIDOUX, Ecuyer Sieur de Madourin, d’où un fils François.

Elisabeth DORINEAU avait épousé noble homme Charles FRIOU Sieur de La Morinière et du Marais Vieil. Elle est citée comme marraine de Julien MAUBLANC, fils de Maître Nicolas MAUBLANC, notaire, et de Marguerite FRIOU, le 23 février 1683 à Noirmoutier.

D’où :

  1. Charles FRIOU, baptisé à Noirmoutier le 7 décembre 1667, parrain, noble Mathurin PLUMET, et marraine, Delle Marie FRIOU, tous signent avec Hugues JOLLY, et MAUBLANC. Il sera inhumé le 23 novembre 1677.
  2. Elisabeth FRIOU, baptisée à Noirmoutier le 13 juillet 1668, parrain, honorable homme François DORINEAU Sieur de La Roussière, et marraine, Delle Anne de FAYE, fille de noble homme Jacques de FAYE, en présence des soussignés Anne IMBERT, F. MAUBLANC, Marie BORIT, Brigitte PLUMET, Françoise PINEAU, Louise Thérèse MECHINEAU.
  3. Marie FRIOU, née le 28 juin 1669, et baptisée le lendemain à Noirmoutier, parrain, Hugues de FAYE, Ecuyer, Seigneur de Licouard, et marraine, Dame Catherine de SAINT BELIN, femme de François MALLET, Ecuyer, Seigneur de La Sauvagère.
  4. Susanne FRIOU, baptisée à Noirmoutier le 18 mars 1673, parrain, noble Luc DORINEAU Sieur du Fief Cadou, et marraine, Delle Françoise PINEAU, femme de noble René REBUFFÉ Sieur du Plessix, tous signent avec Marie BORIT, Guillaume MOURAUD, Françoise DORINEAU, Françoise LE FLOU.
  5. Charles FRIOU, baptisé à Barbâtre le 2 aout 1677, parrain, noble homme François MAUBLANC Sieur du Puy Legier, et marraine, Delle Françoise PINARD, tous signent avec Luc DORINEAU, Louis MACÉ BARBELAIS, MOSNIER des MOURIERS, Marie LAURENT, Anne PINEAU, Jeanne GUIGNARD.

Jeanne DORINEAU avait épousé Jean BAIZEAU, et est inhumée le 22 février 1662 à Noirmoutier.

Jeanne DORINEAU avait épousé en premières noces Luc JOLLY Sieur de La Martinière, puis veuve elle se remarie à Noirmoutier le 7 juin 1649 avec Charles MOSNIER Sieur des Mouriers, fils de feu Mathurin MOSNIER et de Bonaventure MAUBLANC. Le mariage est célébré en présence de Jean BOUHIER Sieur du Sableau, Alexandre CHALOPIN, Charles MACÉ Sieur de La Sale.

D’où :

  1. Françoise MOSNIER, baptisée à Noirmoutier le dimanche 7 juillet 1652, parrain, haut et puissant Messire Jacques de FAYE, Chevalier, Seigneur du Breuil, et marraine, Dame Bonaventure MOSNIER, tante de la baptisée. Elle était née le mardi 6 février 1652, le baptême est célébré en présence de Hugues de FAYE, Louis de La ROCHEFOUCAULD, Charles MACÉ, P. RONDEAU, Jean Louis GERVIER, Bonaventure MAUBLANC, Anne IMBERT, Marie PLUMET, Isabelle DORINEAU, Françoise LE FLOU, Hélène PLUMET.
  2. Un fils, non nommé sur l’acte, baptisé à Noirmoutier le 16 décembre 1654.
  3. Charlotte MOSNIER, née le 26 mai 1656, et baptisée à Noirmoutier le 28, parrain, honorable homme Charles FRIOU Sieur du Marais Vieux, et marraine Delle Françoise de La ROCHEFOUCAULD, fille de haut et puissant Joseph de La ROCHEFOUCAULD, Chevalier, Seigneur du Breuil, tous signent avec Bonaventure MAUBLANC, Charles MACÉ, Françoise RONDEAU, Françoise LE FLOU, Marie BARBAUD, Brigitte PLUMET, Susanne de La ROCHEFOUCAULD, Claude de MONSION.
  4. Louise MOSNIER, née le 6 septembre 1657, et baptisée à Noirmoutier le 9, parrain, noble Jean BAIZEAU Sieur de La Pallu, et marraine, Dame Judith REBUFFÉ, femme de Monsieur Alexandre  de CHALOPN Sieur de Chevigny.

Louise DORINEAU et Louis de La TOUR, décédé avant 1665, d’où :

  1. Marie de La TOUR, épouse le 27 novembre 1655 à Barbâtre, Jacques MICHEAU, fils de Jacques MICHEAU, et de feue Rose PALVADEAU. Le mariage est célébré par Messire François BARBOTIN, prêtre, en présence de Julien PAISNOT Sieur du Bouhet et Monsieur BOUCHAUD, Jacques MICHEAU, père,

Louise DORINEAU avait épousé Monsieur de (Mesanjau), elle sera inhumée le 29 avril 1684 à Noirmoutier. L’acte précise que le jour de l’inhumation il y a eu contestation des Sieurs de Puitessons. Le prêtre a été obligé de se retire avec les autres religieux. Louis DORINEAU a été mise dans la fosse au-devant du banc du Sieur de La BARBELAIS, côté au-dessus des balustres.

Marie DORINEAU est citée en 1626  comme épouse de Louis de GABORIT Sieur de La Brunetière

Marie DORINEAU avait épousé en premières noces Louis MOREAU, veuve elle se remarie à Noirmoutier le 24 juillet 1648 Pierre BEILLEVAIRE, fils de Pierre BEILLEVAIRE et de Jeanne MARTIN de la paroisse de Sainte Croix de Mazerol, d’où :

  1. Pierre BEILLEVAIRE, baptisé le 1er mars 1655 à Noirmoutier, parrain, Mathurin BOURIAU Sieur de L’Anglée, et marraine, Susanne MACÉ, fille du Sieur de La Barbelais.

Marie DORINEAU épouse à Noirmoutier le 27 novembre 1683 Pierre JOLLY. Le mariage est célébré après une dispense au 3ème degré de consanguinité en présence des soussignés BOUHIER, et d’Hugues JOLLY.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire